Le chinois CALT veut proposer une batterie électrique sans matière première coûteuse

AP Photo/Martin Meissner, File

La société chinoise Contemporary Amperex Technology (CATL) travaille à la construction d’un nouveau type de batterie pour les voitures électriques. Elle fonctionnerait sans avoir besoin de matières premières coûteuses comme le nickel ou le cobalt. C’est en tout cas l’annonce qui a été faite par Meng Xiangfeng, membre du conseil d’administration du groupe lors d’une conférence sectorielle organisée par l’Association chinoise des constructeurs automobiles à Shanghai.

Le nickel et le cobalt sont actuellement des éléments indispensables aux batteries des voitures électriques. Mais c’est l’utilisation de ces matières premières qui les rend si chères.

Des entreprises comme le japonais Panasonic ou le sud-coréen LG Chem, les deux principaux producteurs de batteries, tentent donc de limiter leur utilisation, mais sans jamais parvenir à s’en passer totalement.

Elon Musk, CEO de l’entreprise de voitures électriques Tesla, a demandé à plusieurs reprises que les sociétés minières produisent de plus grandes quantités de nickel. Selon lui, le prix élevé des batteries est un frein à l’expansion de son entreprise et de l’ensemble du secteur.

CALT fabrique des batteries pour de nombreux constructeurs automobiles comme Tesla, Toyota, Honda, Volkswagen et Daimler. ‘Le nouveau type de batterie sera très différent de la technologie existante’, a déclaré Meng Xiangfeng. ‘Les métaux coûteux tels que le nickel ou le cobalt n’auront plus à être utilisés.’

Il n’a cependant pas fourni plus de détails sur la composition ou sur le prix de cette batterie nouvelle génération.

800 kilomètres

En outre, l’entreprise CALT travaille sur une batterie qui pourrait directement s’intégrer dans la carrosserie de la voiture. Actuellement, les batteries des voitures électriques sont montées dans un large boitier, assez lourd, qui est placé dans le soubassement du véhicule.

Avec la nouvelle technologie de l’entreprise chinoise, plus besoin de ce large boitier. L’économie de poids serait alors très importante. On pourrait alors s’attendre à une plus longue portée. La technologie permettrait de parcourir une distance de 800 kilomètres avec une seule recharge.

La nouvelle technologie permettrait d’offrir une voiture entièrement électrique pour le prix d’un modèle avec un moteur thermique. Toutefois, il faudra encore patienter. CATL pense que sa nouvelle batterie sera disponible sur le marché d’ici la fin de cette décennie.