Le bloc de droite remporte les élections italiennes, Giorgia Meloni devrait devenir Première ministre

Comme prévu, le bloc de centre-droit, mais qui comprend le mouvement Fratelli d’Italia de Giorgia Meloni, a remporté les élections législatives italiennes. L’alliance a obtenu 44 % des voix, le parti de Meloni en récoltant 26,4 % à lui seul. Cela fait de Fratelli d’Italia le plus grand parti d’Italie ; on pense donc que Meloni sera la prochaine Première ministre du pays.

Fratelli d’Italia (Frères d’Italie) est décrit comme un parti post-fasciste : deux membres du parti sont des descendants directs et fiers de l’être de Benito Mussolini, leader fasciste italien et allié d’Adolf Hitler, et ont récemment divulgué une interview de Giorgia Meloni, 19 ans, dans laquelle elle qualifie Mussolini de « bon politicien » qui a « beaucoup fait pour l’Italie ».

Le programme du parti ne contient toutefois pas d’opinions fascistes, malgré un angle cependant particulièrement conservateur : par exemple, Meloni se bat pour les valeurs familiales traditionnelles et contre l’avortement, l’euthanasie et le mariage gay. En mettant l’accent sur  » l’Italie d’abord « , Meloni a réussi à séduire 26,4 % des électeurs italiens ; en 2018, ils étaient un peu plus de 4 %.

Fratelli d’Italia n’est pas allé aux urnes seul. Le parti s’est uni pour former un bloc de pouvoir de centre-droit, qui comprend également Lega Nord, Forza Italia et Noi Moderati (Nous, les modérés). La Lega a obtenu 9 % des voix, Forza 8 % et Noi Moderati était le plus petit partenaire avec 0,9 %. Avec 91 % des circonscriptions dépouillées, on attend peu de changement par rapport à ces résultats.

À gauche, les perdants

Les grands perdants d’aujourd’hui, cependant, se trouvaient principalement à gauche. Quelques partis s’y sont également unis, le Partito Democratico d’Enrico Letta étant le plus grand groupe attendu. Il a obtenu 19,3 % des voix, devenant ainsi le deuxième parti en importance.

Ses partenaires de coalition sont restés bien plus bas : l’alliance Verts/Gauche a obtenu 3,7 %, Piu Europa (Plus d’Europe) 2,9 et Impegno Civico (Engagement civique) seulement 0,6 %. Un membre du Parti démocratique a décrit dimanche comme « une nuit triste pour le pays », rapporte RTL Nieuws.

Si l’on regarde la carte de l’Italie, le bloc de gauche n’a obtenu la majorité que dans les villes du nord, Turin, Milan, Gênes, Florence et Bologne, et dans quatre circonscriptions (une en Toscane et trois en Émilie-Romagne).

Une chute 5 étoiles

Le troisième parti en importance, le Mouvement 5 étoiles de l’ex-premier ministre Giuseppe Conte, ne fait pas partie de ce bloc de pouvoir, mais il s’est rendu aux urnes seul. Il était difficile de faire autrement : les autres partis le tiennent pour responsable de la chute du gouvernement et refusent de s’engager auprès du Mouvement 5 étoiles.

Ceci, ainsi que le taux de participation de Meloni, a permis à Conte et à ses partisans d’être bloqués à 17,5 % ; aussi récemment qu’en 2018, ils avaient remporté l’élection avec 32,7 %. Néanmoins, le résultat de l’élection a été accueilli avec des acclamations en interne.

Depuis le bureau du parti, le président Conte a parlé d’un « retour significatif ». « Nous sommes le troisième plus grand parti et nous avons donc une grande responsabilité ». Les jours à venir nous diront si cette responsabilité se traduit par une participation ou une opposition du gouvernement.

Meloni veut devenir premier ministre

La presse s’est réunie à Rome, où Meloni a célébré la victoire électorale. Elle revendique la direction du nouveau gouvernement, en tant que chef du plus grand parti. « Les Italiens ont envoyé un message clair : ils veulent un gouvernement de droite, dirigé par Fratelli d’Italia », a-t-elle déclaré.

Le nouveau gouvernement italien est immédiatement jeté aux lions. Il y a la guerre en Ukraine (sur laquelle les partenaires du bloc de centre-droit ont déjà des opinions différentes), la crise énergétique, l’inflation galopante dans l’Union européenne et une récession italienne imminente à résoudre.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20