Dès le 9 juin, le masque ne sera plus obligatoire partout à Bruxelles: que pensent les experts?

Bas les masques ! À partir de ce mercredi, l’obligation du port du masque dans toutes les rues de Bruxelles sera levée. Il faudra le porter seulement dans les rues commerçantes très fréquentées.

Ce lundi, le ministre-président de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort (PS) a rencontré les bourgmestres bruxellois. À la fin de la réunion, une décision est surtout ressortie : la fin de l’obligation du port du masque. Cette décision, justifiée par la baisse des chiffres de la pandémie et la vaccination, permettra aux Bruxellois de souffler un peu. Depuis près d’un an, ils devaient en effet porter le masque dès qu’ils se trouvaient sur la voie publique.

‘Nous demandons à chacun de rester prudent et responsable’, a déclaré Philippe Close (PS), ministre bruxellois de la Santé. Cela sous-entend qu’il vaut mieux mettre son masque lorsqu’il y a beaucoup d’animation dans une rue, et ce même si ce n’est pas obligatoire.

Pour savoir dans quelles rues, le masque sera obligatoire, il faudra se référer aux règles publiées par les communes. Etterbeek a déjà annoncé qu’il n’y aurait plus aucune rue avec port du masque obligatoire.

L’avis des experts

Cela fait déjà plusieurs semaines que la question du port du masque à l’extérieur est discutée. Et les experts ont déjà donné leur avis.

  • Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral pour Sciensano et le SPF Santé publique considère que ‘le port du masque ne se justifie plus’. Il explique que ‘le risque de contamination par les microaérosols en extérieur est faible’.
  • Le professeur en épidémiologie à l’ULB, Yves Coppieters, est du même avis. Il ajoute que comme l’adhésion de la population à la règle diminue, il faut donner un signal clair. Il précise toutefois qu’il reste nécessaire lorsqu’il y a beaucoup de monde (rassemblements, concerts, matchs de football, etc.) et qu’il ne faut pas stigmatiser les personnes qui préfèrent encore le garder, même si ce n’est plus obligatoire.
  • Le ministre fédéral de la Santé, Frank Vanderbroek, a assuré sur RTL-TVI que la fin du masque n’était pas pour tout de suite. Il parlait surtout des espaces publics comme les magasins ou les transports en commun, lieux où le masque reste obligatoire, partout en Belgique. Il est également revenu sur la règle permettant de se passer du masque avec des personnes totalement vaccinées. Il précise que cette règle concerne les réunions dans le cadre privé, et non dans les espaces publics.

La Belgique n’est pas le premier pays à lever progressivement l’obligation du port du masque. Israël et les États-Unis qui ont été très rapides dans leur vaccination ont déjà libéré la population depuis plusieurs semaines. En Europe, la Roumanie, la Bosnie-Herzégovine ou encore la Croatie ont également levé l’interdiction récemment. En Suisse, les personnes vaccinées sont exemptées de porter le masque à l’extérieur.

Toutefois, ce n’est pas parce que le masque n’est plus obligatoire qu’il n’est plus porté. Aux États-Unis, de nombreuses personnes ne sont pas encore prêtes à laisser tomber leur masque. Ce geste de protection s’est, en un an, inscrit dans nos habitudes. En Belgique, certaines personnes ne sont pas rassurées si elles ne portent pas leur masque, même à l’extérieur. Même après le 9 juin, dans les rues de Bruxelles, il faut s’attendre à encore voir énormément de personnes avec leur masque devant le nez et la bouche.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés