L’augmentation des cyberattaques au Japon inquiète à l’approche des JO: 40 % des entreprises financières visées

La Banque national du Japon invite les institutions financières à se protéger contre les cyberattaques. La menace, croissante ces dernières années, sera exacerbée par les Jeux Olympiques en juillet et août.

Le rapport entre les JO et la menace des hackers sur le secteur financier japonais? Difficile à établir. Toujours est-il que la banque nationale japonaise adresse un avertissement aux entreprises du pays.

La dernière enquête menée par la Banque du Japon (BOJ) montre que 60 % des entreprises du pays ne sont pas en mesure d’affronter une cyberattaque.

Une menace croissante

‘Les progrès de la technologie numérique ont conduit à une forte augmentation des risques de cybersécurité pour les institutions financières’, a déclaré la BOJ dans l’enquête. ‘Les cyberattaques pourraient augmenter à l’approche des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo cette année, ce qui est un risque auquel nous devons être vigilants’, continue-t-elle.

Si le chiffre à de quoi inquiéter, la suite de l’enquête ne se veut pas beaucoup plus rassurante. On apprend que 40% des entreprises du pays disent avoir déjà été victime d’une cyberattaque dans les trois dernières années, rapporte l’agence Reuters. Seuls 10% en revanche en ont senti les conséquences dans leur activité.

Les banques centrales réagissent

Cette enquête montre surtout la vulnérabilité d’un secteur qui, s’il se sait menacé, n’est pas encore totalement prémuni. Plus tôt dans l’année, la Banque d’Angleterre et d’autres banques centrales ont pris des mesures pour s’assurer que les banques, les assureurs et autres sociétés financières ne minimisent pas l’impact des cyber-attaques ou des pannes technologiques.

Plus
Lire plus...
Marchés