L’administration Trump se dépêche pour attribuer les forages dans une zone protégée de l’Arctique

EPA-EFE/JIM LO SCALZO

Le gouvernement de Donald Trump, se pressant avant l’arrivée au pouvoir de Joe Biden, va appeler les compagnies pétrolières à postuler pour des concessions dans le refuge national de la faune arctique, en Alaska, où vivent des ours polaires.

Dans un document devant être publié au journal officiel américain mardi et consulté par l’AFP lundi, le ministère de l’Intérieur demande aux entreprises intéressées de faire savoir sur quelles parcelles de la plus grande zone naturelle protégée du pays elles souhaiteraient éventuellement déposer un dossier.

Le Congrès, à majorité républicaine, avait donné en 2017 au gouvernement Trump jusqu’à décembre 2021 pour vendre des concessions pétrolières dans cette région abritant également des caribous et des renards polaires.

Le ministère a approuvé en août un programme ouvrant la voie à des forages sur une zone côtière longeant l’océan Arctique portant au total sur 6.500 kilomètres carré. La première opération pourrait concerner jusqu’à 1.600 kilomètres carrés.

Que fera Biden ?

Le futur président Joe Biden doit arriver à la Maison-Blanche le 20 janvier. Il a assuré qu’il prendrait des mesures pour garantir de façon permanente la protection du refuge dès son premier jour dans le Bureau ovale. Mais tout dépendra aussi de la couleur politique du Congrès, qui court au moins jusqu’aux midterms, en 2022.

Cela fait une trentaine d’années que les compagnies pétrolières et dirigeants de l’Alaska poussent pour exploiter les ressources de ce refuge national. De nombreuses associations environnementales dénoncent ces projets de forage dans une zone protégée.