L’action Tesla au bord d’un précipice ? La concurrence est en marche pour grapiller les parts de marché

Tesla est toujours le numéro Un incontesté du marché des voitures électriques, mais cela ne saurait durer, analyse un spécialiste. A côté des parts de marché perdues, Tesla est également en mauvaise posture juridique : le CEO Elon Musk fait à nouveau l’objet d’une plainte à cause de ses tweets, soupçonnés d’avoir manipulé le marché.

Dans un futur pas trop éloigné, les concurrents vont rattraper Tesla et sa première place du marché des voitures électriques, avertit John Murphy, spécialiste du marché des voitures auprès de la Bank of America.

« Nous nous attendons à ce que la part de marché de Tesla passe d’environ 70% pour les VE à environ 20% dans les trois prochaines années. Ce sont Ford et General Motors qui gagnent la majeure partie de la part de marché que Tesla devrait perdre », explique-t-il à Yahoo Finance.

En 2021, Tesla a battu tous ses records de ventes, mais de premiers signes que la marque perd du terrain commencent à apparaître. Ainsi, parmi les nouvelles immatriculations de voitures électriques sur le parc automobile américain, 66,3% étaient des Tesla, durant les six premiers mois de 2021, contre 79,5% un an auparavant. Sur la même période, la part de General Motors est passée de 8,3 à 9,6%, et les parts des autres fabricants ont également augmenté, selon des données compilées par Experian. En tout, le nombre total de véhicules électriques immatriculés a plus que doublé sur la même période, passant de 100.000 à près de 220.000, représentant 2,4% des immatriculations totales entre janvier et juin 2021.

Ford bientôt deuxième du marché?

Le directeur de Ford, Jim Fraley, indiquait la semaine dernière au même média que la marque avait reçu 200.000 réservations pour la version électrique du F-150 (l’énorme pick-up), Lightning. « Maintenant, nous les convertissons en commandes où les personnes doivent commander physiquement le véhicule, et il y en a très peu qui se désistent. »

Sur les 22 mois à venir, il aimerait pouvoir augmenter le nombre de véhicules produits à 600.000 ; chiffre qui, selon le CEO, propulserait la marque à la deuxième place du marché.

De son côté, GM confirme 110.000 réservations pour la version électrique du Chevrolet Silverado, et les commandes augmentent tous les jours, indique la CEO Mary Barra.

Au-delà du marché des VE, des nouvelles d’un autre domaine peuvent également porter préjudice à la santé économique de Tesla : la marque est régulièrement visée par des enquêtes, dont une récente pour les tweets du patron.

Les simagrées de Musk sur Twitter attirent les foudres de la SEC

Tesla a annoncé lundi avoir été cité à comparaître devant la SEC, organe de régulation du marché boursier américain, rapporte CNN Business. En cause : les tweets du CEO, Elon Musk. Un règlement veut en effet que ses « belles-mères », une équipe d’avocats, valide la communication avant que le CEO ne partage des informations sur l’entreprise au public. La citation avait été envoyée mi-novembre, quelques jours après le fameux sondage de Musk sur la vente de 10% de ses actions Tesla – sondage qui a eu un impact sur le marché, sous forme d’une vente massive d’actions.

Ainsi, en 2018, l’homme le plus riche de la Terre avait spéculé sur le fait de dé-lister Tesla de la bourse. Devant la SEC, il s’est alors engagé à recevoir l’aval de ses belles-mères avant de lancer de telles informations sur Twitter. S’y est-il tenu en novembre 2021, pour son sondage ? Voilà ce que tente de découvrir l’enquête.

A côté de cette plainte, Tesla est également sous pression à cause de rappels de véhicules, demandés par les autorités du Transport, dont une récente demandant le retour à l’usine pour inspection de 800.000 voitures. Une autre enquête encore vise le fait que Tesla ait caché des problèmes d’inflammabilité de ses panneaux solaires aux actionnaires et aux clients. Plusieurs enquêtes sur des cas de harcèlement et de discrimination raciale ont également déjà été menées.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20