Tesla en mauvaise posture: une enquête en cours pour savoir si le constructeur de voitures électriques a dissimulé des informations

L’autorité américaine de régulation des marchés financiers (SEC) enquête pour déterminer si le constructeur automobile Tesla a illégalement dissimulé des informations. L’entreprise d’Elon Musk aurait dissimulé aux investisseurs les risques d’incendie des produits de sa filiale SolarCity.

Pourquoi est-ce important ?

L'enquête accroît la charge pesant sur le constructeur automobile avec la plus forte valeur marchande du monde, qui fait déjà l'objet d'une enquête fédérale de sécurité concernant des accidents impliquant ses systèmes d'aide à la conduite. Les investisseurs ont mal réagi à la nouvelle : les actions de Tesla étaient en baisse de 1,5 % au moment de la rédaction de cet article.

La Commission américaine des opérations de bourse (SEC) a annoncé lundi l’enquête sur Tesla. C’est ce que rapporte l’agence de presse Reuters.

Lanceur d’alerte

En 2016, Tesla a racheté l’entreprise d’énergie solaire SolarCity. Cette acquisition n’a pas été sans controverse : le PDG Musk était un actionnaire important et un membre du conseil d’administration des deux entreprises.

Toutefois, l’enquête de l’organisme de surveillance des marchés boursiers ne porte pas sur le conflit d’intérêts (présumé) de Musk. Elle découle du rapport d’un lanceur d’alerte. Cet homme, un ancien responsable de la qualité de Tesla nommé Steven Henkes, a affirmé que les investisseurs n’avaient jamais été correctement informés des risques d’incendie des produits SolarCity. Même les clients ordinaires n’ont pas été informés des risques par le constructeur automobile.

Connecteurs électriques défectueux

Henkes a été licencié de Tesla en août 2020. À la suite de son licenciement, il a intenté un procès à la société, considérant son licenciement comme des représailles pour avoir été le seul à soulever des problèmes de sécurité. Tesla n’a pas répondu aux questions de Reuters, et la SEC s’est également refusée à tout commentaire.

Entre autres choses, Tesla aurait omis d’informer ses clients que des connecteurs électriques défectueux pouvaient provoquer un incendie, selon la plainte.

Tesla n’est pas le seul constructeur de voitures électriques à être placé sous la loupe de la SEC. Auparavant, on a appris que l’organisme américain de surveillance des marchés boursiers avait également lancé une enquête sur les introductions en bourse de Rivian et de Lucid Motors.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20