La Russie a déposé une demande d’enregistrement du vaccin Spoutnik V dans l’UE

The Sputnik V vaccine has been approved in Russia since August. (Symbol picture, theme picture) | usage worldwide

Les autorités russes ont déposé une demande d’enregistrement dans l’Union européenne du vaccin Spoutnik V contre le nouveau coronavirus, a annoncé mercredi le fonds souverain russe, qui a participé au développement du produit.

Le fonds a indiqué dans un communiqué qu’il a ‘déposé une demande d’enregistrement et s’attend à ce que le premier examen (des documents envoyés, ndlr) ait lieu en février’. Un porte-parole du fonds souverain a précisé que cette demande avait été déposée mardi auprès de l’Agence européenne du médicament (EMA).

L’enregistrement comme une étape importante

Les documents requis, comme les résultats intérimaires des essais cliniques de phase 3 toujours en cours, seront envoyés et examinés au fur et à mesure. ‘Sur la base de la série d’examens, l’EMA décidera de l’autorisation du vaccin Spoutnik V pour l’Union européenne’, précise le fonds.

L’EMA a, pour sa part, indiqué dans un communiqué qu’elle ‘communiquera lorsqu’une procédure d’examen continu commencera’. ‘Nous avons démarré fin octobre le processus d’autorisation du vaccin en Europe. C’est un processus d’envergure, dont l’objectif est d’obtenir la permission d’utiliser le vaccin dans l’UE’, a ajouté le porte-parole du fonds souverain, précisant que ‘l’enregistrement est une étape importante’.

Un grand hommage

Baptisé ‘Spoutnik V’ en hommage au premier satellite lancé par l’URSS en 1957, le vaccin russe contre le coronavirus avait été accueilli avec scepticisme à l’international face à une annonce jugée prématurée, dès août, avant même le début des essais cliniques de masse (phase 3) et la publication de résultats scientifiques. Selon le fonds souverain, le Spoutnik V est enregistré au Bélarus, en Serbie, en Argentine, en Bolivie, en Algérie, dans les territoires palestiniens, au Venezuela, au Paraguay et au Turkménistan.