« La plus grande manœuvre de corruption jamais réalisée en Argentine »: le procureur veut que l’ex-présidente Cristina Kirchner reste derrière les barreaux pendant 12 ans

En Argentine, un procureur demande une peine de 12 ans de prison pour l'ancienne présidente Cristina Fernandez de Kirchner. Il souhaite également qu'elle soit interdite d'exercer des fonctions publiques à vie.

Selon le procureur Diego Luciani, il a été prouvé que l'ancienne présidente et actuelle vice-présidente du pays, a été impliquée dans un système de détournement de fonds publics alors qu'elle était présidente entre 2007 et 2015.

Dans son acte d'accusation, il évoque

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20