La NASA va explorer un astéroïde qui permettrait à chaque habitant de la Terre de devenir milliardaire

Dans un an, la NASA va lancer une mission d’exploration vers un astéroïde ultra-prometteur. Et c’est un euphémisme. En effet, sa valeur est estimée à… 8.500 billiards d’euros. Un montant bien plus élevé que l’ensemble de l’économie terrienne.

L’astéroïde Psyche 16 a été découvert pour la première fois en 1852 à l’Observatoire Astronomique de Capodimonte. Mais ce n’est que très récemment que les scientifiques se sont rendu compte qu’il valait une fortune colossale. En 2017, Lindy Elkins-Tanton, chercheuse à la NASA, a estimé sa valeur à 10.000 billiards de dollars, soit environ 8.500 billiards d’euros.

Dit comme ça, vous comprenez que c’est gigantesque, sans savoir forcément à quoi ce chiffre correspond. Voici quelques éléments pour vous permettre de mesurer l’ampleur de la valeur de Psyche 16:

  • Un billiard, c’est 10 puissance 15. Soit 1.000.000.000.000.000.
  • 8.500 billiards d’euros, c’est donc 8.500.000.000.000.000.000.
  • On peut aussi dire qu’il s’agit de 8.500 millions de milliards d’euros.
  • Comme il y a un peu plus de 7,6 milliards d’habitants sur Terre, si on répartissait équitablement cette somme entre eux, chacun recevrait plus d’1,1 milliard d’euros.
  • Le PIB mondial était estimé à un peu plus de 87.000.000.000.000 euros en 2019. Psyche 2 vaut donc environ 100.000 fois plus.
  • La fortune d’Elon Musk, redevenu tout récemment l’homme le plus riche du monde, est évaluée à 194.000.000.000 de dollars. Dès lors, Psyche 16 vaut plus de 40 millions de Musk.

Que cache cet astéroïde ?

Psyche 16 est un corps en orbite qui tourne autour du Soleil, en orbite entre Mars et Jupiter. Il se situe à environ 370 millions de kilomètres de la Terre, et mesure 226 kilomètres de diamètre. Pour une une superficie d’environ 165.800 kilomètres carrés.

Pourquoi vaut-il autant ? Car, contrairement à la majorité des autres astéroïdes observés jusqu’à présent, il n’est pas constitué d’un amas de roche ou de glace. Les scientifiques estiment que Psyche 16 est constitué de métaux , à savoir principalement du fer et du nickel. Plus grand astéroïde de type M répertorié à ce jour, sa valeur a donc été estimée, en 2017, à 10.000 billiards de dollars. Et encore, il s’agit uniquement de l’évaluation pour le fer.

Si la NASA parvient un jour à extraire les métaux de Psyche 2 et à les ramener sur Terre, cela déstabiliserait totalement l’économie mondiale. (NASA, JPL Caltech, ASU)

Il y a quelques semaines, une équipe de chercheurs avait publié une étude dans The Planetary Science Journal affirmant que Psyche 16 pourrait finalement n’être qu’un « tas de débris « . Pour la résumer brièvement, ils ont expliqué que l’astéroïde n’avait pas du tout la valeur qu’on lui prêtait.

Mais une toute nouvelle étude, publiée la semaine dernière dans la même revue, est finalement venue confirmer les incroyables attentes placées en Psyche 16. Elaborant une première carte de température du corps céleste en analysant les émissions à longueur d’onde millimétrique, elle a permis de conclure que l’astéroïde recèle effectivement des richesses largement supérieures à l’ensemble de l’économie terrestre.

Objectif Psyche 2

Katherine de Kleer , coauteure de l’étude, explique que l’inertie thermique de Psyche 16 est élevée par rapport aux autres astéroïdes. Cela indique qu’il possède une surface exceptionnellement dense ou conductrice et qu’au moins 30% de celle-ci est constituée de métal.

Cette nouvelle étude a également permis d’en apprendre davantage sur l’origine de cet astéroïde. Alors qu’on pensait initialement qu’il aurait pu s’agir du noyau d’une protoplanète fragmentée, la nouvelle équipe l’ayant analysé penche plutôt pour un astéroïde primitif, qui s’est formé plus près du soleil qu’il ne l’est aujourd’hui.

Pour en apprendre davantage sur cet astéroïde, la NASA prévoit d’y mener une mission d’exploration. Son lancement est prévu pour août 2022, depuis le site Cap Canaveral, en Floride. La mission arrivera auprès de l’astéroïde en 2026.

L’exploration de Psyche 16 pourrait également fournir des informations précieuses sur la formation du noyau de la Terre et d’autres planètes rocheuses.

Dans un futur bien plus lointain, la NASA réfléchira potentiellement à une façon d’extraire les métaux de Psyche 16, et des autres astéroïdes de type M. Si elle y parvient, cela risque de dévaloriser complètement tous les avoirs, y compris ceux des gouvernements, et toutes les entreprises impliquées dans l’extraction, la distribution et le commerce de ces matériaux.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés