La météo spatiale extrême pourrait rendre la mission Artemis vers la Lune bien plus périlleuse que prévu

L’agitation extrême du soleil pendant la prochaine décennie pourrait rendre dangereuses toutes explorations de l’espace par des humains, indique une nouvelle étude. La mission Artémis, qui prévoit d’envoyer des astronautes sur la Lune à partir de 2024, semble d’ores et déjà compromise.

En 2019, le soleil est entré dans son 25e cycle impair. Les scientifiques ont remarqué que le soleil suivait toujours la même chronologie dans son activité. Les cycles impairs impliquent des événements solaires très impressionnants. C’est bien pour cette raison que plusieurs sondes, dont la sonde Solar Orbiter, ont été envoyées pour l’observer au plus près.

Mais récemment, une étude publiée dans la revue Solar Physics a démontré que les cycles impairs impliquaient également l’apparition d’événements extrêmes qui peuvent avoir un impact jusque sur Terre. Au plus fort de son cycle, le soleil émet d’immenses ‘éjections de masse coronale’. Du plasma est alors envoyé dans tout le système solaire. Et bien que notre planète soit protégée par un champ magnétique, si le plasma se dirige vers la Terre, il peut provoquer des troubles dans les communications satellitaires ou les réseaux électriques. Imaginez alors un peu les dégâts qu’il pourrait faire sans cette protection, par exemple sur la Lune, pour les humains qui s’y trouveraient.

Prévisions météorologiques

La nouvelle étude tend cependant à essayer de prévoir ces événements extrêmes. Les chercheurs ont remarqué en analysant 150 ans de données solaires que ces éjections de plasma arrivent plus tard dans les cycles impairs que dans les cycles pairs. Ils devraient donc se produire à partir de 2025, date à laquelle le soleil atteindra son maximum solaire jusqu’à la fin du cycle.

La NASA devrait donc prendre en considération ces prévisions. Bien qu’il ne soit pas encore possible de prédire avec précision ces événements, la récente étude indique que le programme Artémis devra suivre scrupuleusement sa chronologie et donc envoyer des humains sur la Lune pour 2024 si elle ne veut pas être impactée par ces fortes éruptions solaires.

En savoir plus:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20