La glace sur le Groenland fond 6 fois plus rapidement qu’en 1980

Au Groenland, les glaciers fondent beaucoup plus rapidement que ce qui avait été prévu par les scientifiques, indique une étude réalisée par des chercheurs des universités de Californie, Grenoble, Utrecht et Copenhague. Le changement climatique provoque la fonte d’énormes glaciers à une vitesse telle que le niveau de la mer s’est déjà élevé de manière significative.

Selon les chercheurs, le réchauffement climatique va accélérer la fonte des glaciers du Groenland, ce qui aura une incidence sur les villes côtières du monde entier. Le taux de perte de glace au Groenland a été multiplié par six au cours des 46 dernières années, indique en outre l’étude.

Niveau de la mer

Entre 40 et 50% de la population mondiale réside dans des villes exposées à la montée du niveau de la mer. L’étude publiée en début de semaine dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences est donc une mauvaise nouvelle pour des villes telles que New York, Miami, Los Angeles, Tokyo et Mumbai.

« Les glaciers commencent à couler plus rapidement et à se décomposer en icebergs qui se dirigent ensuite vers l’océan, ce qui élève le niveau des eaux », a expliqué, co-auteur de l’étude et professeur en sciences du système terrestre à l’Université de Californie à Irvine.

Selon les scientifiques, ce processus va s’accélérer. « Nous prévoyons une augmentation continue du taux de perte de masse des glaciers et une élévation de niveau de la mer qui augmentera plus rapidement chaque année. »

Depuis 1972, la perte de glace au Groenland a provoqué une hausse du niveau mondial des eaux de 13,7 millimètres. La fonte de la calotte glaciaire du Groenland est la principale source d’eau ajoutée à l’océan chaque année.

Au cours des années 70, le Groenland a accumulé en moyenne 47 gigatonnes de glace par an. Dans les années 80, l’île a perdu un volume équivalent. La fonte s’est poursuivie à ce rythme dans les années 90. Toutefois, durant les années 2000, la fonte s’est accélérée avec une perte de 187 gigatonnes par an. Depuis 2010, la perte de glace est passée à 286 gigatonnes par an.

Cycles

Pendant des millions d’années, la glace du Groenland a fondu par cycles en raison de changements climatiques. Cependant, la hausse des températures a eu un impact majeur dans la région. La perte de glace recensée depuis les années 80 est supérieure à celle perdue depuis des milliers d’années, expliquent les chercheurs.

Une étude publiée en décembre a montré que la fonte des glaciers groenlandais avait été 50% plus rapide au cours des deux dernières décennies qu’au cours de la période pré-industrielle. Par ailleurs, la fonte des calottes glaciaires du Groenland au cours des vingt dernières années a connu une hausse de 33% par rapport au 20ème siècle.

Les chercheurs ont averti que les masses de glace du Groenland contiennent suffisamment d’eau pour faire monter le niveau de la mer de 23 pieds (701 cm). Selon certains spécialistes, la fonte des glaces va se poursuivre.

« Sans efforts sérieux pour réduire les émissions de carbone et ralentir le changement climatique, la perte de glace pourrait devenir un problème extrêmement grave pour le Groenland et pour le monde. Nous devons prendre des mesures urgentes pour ralentir la fonte des glaces », ont encore indiqué les chercheurs.