La France pourrait nous emprunter le concept de bulle sociale, avec beaucoup d’interrogations…

Les bulles de contact sont ‘sur la table’ du Conseil de défense. Le Premier ministre Jean Castex est sur le point de prendre la parole avec l’annonce de probables nouvelles mesures, alors que le taux de contaminations repart à la hausse.

Jeudi, Emmanuel Macron demandait aux Français de se responsabiliser, ‘aussi dans notre cadre familial (…). On s’aperçoit qu’il y a beaucoup de contaminations en privé.’

Alors qu’elles ont fait l’objet de vifs débats en Belgique, les bulles sociales sont sur la table du gouvernement. Chez nous, deux bulles sont d’application: une bulle de contacts rapprochés de 5 personnes (sans mesures barrières) et une bulle de contact de 10 personnes (avec distance de 1,5 m et masques).

Mais le gouvernement a demandé au groupe d’experts de repenser le concept, ‘pour apprendre à vivre le virus’ sur le long terme. Des bulles de 4 ou de 8 personnes sont envisagées selon l’évolution des indicateurs épidémiologiques.

‘Ça marche ?’

En France, on s’interroge. Est-ce que les bulles de contacts ont été efficaces ? Les médias français relaient les divergences d’opinions de nos virologues, entre un Marc Van Ranst pour qui la bulle de contact ‘a marché. Ça a fait diminuer la première vague et c’est en train de diminuer la deuxième.’ Ce n’est pas l’avis de Yves Coppieters, pour qui il est plus important ‘d’insister sur les gestes barrières, puisqu’on sait que les contaminations se font dans le milieu intérieur’.

Un point de vue que partage Jean-Luc Gala, chef de clinique écouté dans l’Hexagone: ‘Ça n’a aucune valeur, ça embête tout le monde, c’est non applicable, c’est non appliqué et c’est non contrôlable.’

Sur les réseaux sociaux, cette mesure est vivement critiquée. De nombreux internautes estiment que l’on porte atteinte à leur liberté.

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20