La curiosité des députés écossais au sujet de la fortune de Donald Trump provoque la colère de son fils Eric

Foto: AP Photo/Alex Brandon

Porté par le Parti vert, un débat devait avoir lieu ce mercredi au Parlement écossais sur l’opportunité d’enquêter sur les intérêts commerciaux de Donald Trump en Écosse. Une démarche que le fils de l’ancien président américain ne voit guère d’un bon œil.

Le Scottish Green Party veut que les terrains de golf écossais de la Trump Organisation fassent l’objet d’une enquête via une ordonnance de richesse inexpliquée (unexplained wealth order), un type d’ordonnance émise par un tribunal britannique pour obliger une personne à révéler les sources de sa richesse.

‘La Trump Organisation a investi des centaines de millions de dollars dans l’économie écossaise’

Un débat en ce sens devait avoir lieu ce mercredi au Parlement écossais. Mais avant même que celui-ci n’ait accouché d’une quelconque décision, Eric Trump, fils de Donald et vice-président exécutif de la Trump Organisation, a fait savoir tout le mal qu’il pensait de cette démarche.

‘À un moment critique où les politiciens devraient se concentrer sur le sauvetage de vies et la réouverture d’entreprises en Écosse, ils se concentrent sur l’avancement de leurs agendas personnels’, a-t-il déclaré. ‘La Trump Organisation a investi des centaines de millions de dollars dans l’économie écossaise, a sauvé Turnberry (le club de golf de Donald Trump en Ecosse, ndlr) et l’a reconstruit pour en faire l’un des plus beaux resorts du monde.’

‘À Aberdeen comme à Turnberry, la Trump Organisation a créé des milliers d’emplois et a apporté une contribution considérable à l’industrie des loisirs et du tourisme’, a-t-il ajouté, mettant en garde contre un débat qui pourrait dissuader les investisseurs étrangers.

‘Il ne dit pas où son père a trouvé l’argent’

Patrick Harvie, co-leader des Scottish Greens, a de son côté confirmé que la manière dont Donald Trump avait financé ses acquisitions en Écosse suscitait de ‘sérieuses inquiétudes’, rapporte la BBC.

‘Aussi divertissante que soit la colère d’Eric Trump, il ne dit pas où son père a trouvé l’argent pour acheter ses terrains de golf écossais’, a-t-il souligné, précisant que ‘c’est exactement ce pourquoi je demande au Parlement écossais de solliciter une ordonnance de richesse inexpliquée.’

Le Scottish Green Party renouvellera donc ses appels à une enquête lors des débats prévus ce mercredi au Parlement.

Un porte-parole du gouvernement écossais avait toutefois déclaré plus tôt dans la semaine que ‘toute décision sur l’opportunité de demander une ordonnance de richesse inexpliquée revenait au Lord Advocate, le chef des officiers de Justice de la Couronne en Écosse, responsable des affaires civiles et pénales qui incombent aux pouvoirs dévolus au parlement écossais.

Lire aussi: