Markten:
Markten inladen...

JEUDI 13 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

‘La crise du coronavirus a discrédité les populistes’

Logo Business AM
Crise du coronavirus

07/07/2020 | Dominique Dewitte | 4 min de lecture

Kyriakos Mitsotakis (EPA)

La crise de Covid-19 a renforcé la confiance dans la politique, les institutions et les technocrates, estime le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, dans une interview accordée au Financial Times. Il y a exactement un an, le 7 juillet, Mitsotakis est arrivé au pouvoir en Grèce.

La Grèce a conduit l’un des meilleurs parcours de l’UE pendant la pandémie. Avec une population de 10,7 millions d’habitants, le pays est comparable en population à la Belgique, mais n’a enregistré que 3.500 cas confirmés de Covid-19. Le nombre de morts a également été limité à 192.

Mitsotakis résume ainsi le succès de la stratégie grecque: ‘Nous avons pris des décisions difficiles rapidement. Nous avons écouté les experts et j’ai vite compris que le pays devait être verrouillé. Au plus vite était le mieux. Nous avons également réussi à convaincre les gens que la santé publique était notre atout le plus précieux. Parce que notre système de santé était sous-financé ces dernières années, nous avions peu de capacité de soins intensifs. Par conséquent, nous ne pouvions pas nous permettre de commettre de nombreuses erreurs. J’ai rapidement compris que plus nous pourrions baisser la courbe rapidement, plus nous aurions de chances de reprise économique par la suite.’

Le Premier ministre se définit comme un non-populiste et un technocrate : ‘La Grèce a traversé plusieurs vagues populistes. Lorsque les populistes arrivent au pouvoir, ce sont toujours les technocrates qui sont les premiers attaqués. Je me considère comme un politicien et un technocrate. Je pense que vous pouvez combiner les deux rôles. Alors oui, nous sommes certainement plus forts aujourd’hui.’

Pas de solutions simples pour des problèmes complexes

Selon Mitsotakis, la Grèce a été le tout premier pays dans lequel un gouvernement populiste est arrivé au pouvoir. C’est le gouvernement d’Alexis Tsipras qui a dirigé le pays de janvier 2015 à août 2015 et de nouveau de septembre 2015 à juillet 2019.

‘Nous avons payé un lourd tribut pour cela. Il y a cinq ans, nous avons eu une semaine dramatique au cours de laquelle les banques grecques ont été fermées, un référendum a eu lieu et nous avons failli nous effondrer. Heureusement, le gouvernement s’est alors rendu compte qu’un virage à 180 degrés était nécessaire et que nous pouvions éviter le pire. Mais cela nous a pris trois ans de croissance économique.’

Selon Mitsotakis, le Covid-19 a fait beaucoup pour discréditer ceux qui pensent qu’il existe des solutions faciles et simples à des problèmes complexes. ‘Et ceux qui reprochent toujours aux autres de dissimuler leurs propres erreurs. Mais si vous devez sauver des vies chaque jour, cette méthode ne fonctionne pas.’

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | La citation du jour