La Corée du Nord met en garde contre une « course aux armements nucléaires » après l’accord sur les sous-marins AUKUS

La Corée du Nord a mis en garde contre une « course aux armements nucléaires ». Cette décision a été prise après que les États-Unis et le Royaume-Uni ont accepté d’autoriser l’Australie à construire des sous-marins à propulsion nucléaire. L’Australie s’est engagée à prendre des contre-mesures en cas d’effets négatifs.

« Ce sont des actes hautement indésirables et dangereux qui vont bouleverser l’équilibre stratégique dans la région Asie-Pacifique et déclencher une course aux armements nucléaires », a déclaré lundi l’agence officielle Korean Central News Agency (KCNA).

Les commentaires de la Corée du Nord font écho à ceux de la Chine la semaine dernière. La Chine a exprimé sa désapprobation à l’égard de l’action des États-Unis et du Royaume-Uni visant à aider l’Australie à construire des sous-marins nucléaires. Le pays qualifie cette action d' »alimentation d’une course aux armements ».

Le gouvernement Biden a également du mal à tempérer la colère des Français. Presque à l’improviste, l’Australie a décidé de ne pas conclure un contrat de plusieurs milliards de dollars avec la France pour la fourniture de sous-marins. Elle a opté pour la technologie américaine.

Le traité de non-prolifération nucléaire

La Maison-Blanche affirme que l’accord améliorera la sécurité dans la région indopacifique. KCNA a déclaré que cela « revient à dire que tout pays peut proliférer la technologie nucléaire tant que c’est dans son intérêt ». Un responsable nord-coréen (anonyme) a ensuite accusé les États-Unis de « renverser le système international de non-prolifération nucléaire ».

Le traité de non-prolifération nucléaire empêche la propagation des armes nucléaires depuis 1968. La Corée du Nord s’est retirée du traité en 2003 et a depuis amassé un arsenal d’armes nucléaires et développé les missiles nécessaires pour les lancer.

« La situation actuelle montre une fois de plus que le renforcement de la défense nationale dans une perspective à long terme ne doit pas se relâcher, même un peu », a déclaré l’agence KCNA. L’agence de presse a ajouté que la Corée du Nord « prendra une contre-action appropriée si elle subit des effets négatifs sur la sécurité du pays ».

À lire aussi:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20