La conquête de l’espace n’en finit pas. Après le tourisme, place à la culture avec un premier concert prévu en 2024

L’espace – ou presque – est-il amené à devenir un haut lieu culturel ? C’est possible. Il faut dire que les projets spatiaux tous plus insolites les uns que les autres ne cessent de se multiplier depuis quelques années. Ce qui était encore récemment un lieu sacré réservé aux scientifiques devient peu à peu profane.  

La prolifération d’entreprises spatiales privées a ouvert la voie à de nouvelles formes d’exploitations de l’espace. L’au-delà des frontières terrestres n’est en effet plus réservé à l’exploration scientifique en vue de comprendre l’origine de l’univers ou de découvrir d’autres formes de vie, il est désormais ouvert à toutes sortes d’activités plus folles les unes que les autres – bien qu’accessible pour l’instant qu’à une élite fortunée. Mais à mesure que l’exploitation commerciale de l’espace se développera, nous verrons fleurir toujours plus d’activités, avec notamment la tenue de concerts musicaux. Le premier pourrait d’ailleurs avoir lieu très prochainement.

Le duo The Chainsmokers souhaite en effet se produire aux portes de l’espace à l’horizon 2024, rapporte l’Associated Press. Avec l’aide de la société de tourisme spatial World View, le groupe de musique se produirait dans une capsule pressurisée attachée à un ballon stratosphérique à environ 30 kilomètres d’altitude. Pour Drew Taggart et Alex Pall, les deux membres de The Chainsmokers, ce serait l’occasion de réaliser un rêve, celui d’aller dans l’espace – bien que l’espace à proprement parler se situe plutôt à une centaine de kilomètres. De son côté, World View espère que ce premier concert inspirera d’autres artistes.

Populariser les voyages dans l’espace

Ce concert est évidemment un sacré coup de projecteur pour la société de tourisme spatiale World Wide. De quoi se faire un nom aux côtés des très médiatisés SpaceX, Blue Origin et Virgin Galactic, mais c’est surtout une opportunité de démocratiser le tourisme spatial, selon World View. À voir dans quelles mesures exactement.

Selon UBS, le marché du tourisme spatial, qui n’en est qu’à ses balbutiements, pourrait peser 4 milliards de dollars d’ici 2030. Le potentiel est énorme. Il faut dire que l’espace a toujours fait rêver l’humanité. Et tout ce qui peut rapporter de l’argent attire forcément les entrepreneurs.

L’espace, prochain lieu de divertissement

Ce concert spatial qui, on le rappelle, se tiendra en réalité dans la stratosphère, à savoir la seconde couche de l’atmosphère terrestre, ne sera pas à proprement parler la première représentation culturelle dans l’espace. Ce lieu a en effet déjà été le théâtre d’une autre forme d’art, celui de la comédie. Des acteurs russes se sont en effet rendus dans l’espace, dans la Station spatiale internationale pour tourner des séquences d’un film. Il est également question que Tom Cruise y tourne des scènes pour un film.

Et le développement du tourisme spatial, avec la prolifération d’hôtels de plaisance en orbite, pourrait booster la vie culturelle spatiale. Plusieurs entreprises privées souhaitent en effet établir des lieux de résidence dans l’espace, avec en leur sein des salles de cinéma, de concert et de théâtre, en plus des restaurants, spa et autre gymnase. Il ne faudrait pas que les touristes aisés s’ennuient durant leur séjour au-delà des frontières terrestres.

Quant à ce que ce futur lieu culture soit accessible au commun des mortels, on peut certainement attendre encore quelque années-lumière.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20