La Chine va arrêter les subventions pour l’achat de voitures électriques

Les autorités ont annoncé arrêter les subventions dès le 31 décembre 2022. Elles estiment que les ventes sont déjà suffisamment bonnes.

La Chine est un des pays qui polluent le plus au monde. Pour combattre cette situation et réduire ses gaz à effets de serre, le pays a choisi de passer à un parc automobile plus vert pour l’horizon 2035.

Jusqu’à ce jour, les personnes qui achetaient une voiture électrique ou hybride avaient droit à une subvention publique. Mais dès le début de l’année, celles-ci seront réduites de 30%. Et elles vont disparaitre avant la fin 2022, annonce le ministère des Finances, cité par l’AFP et BFM Business.

Le ministère justifie cette suppression par les ventes, qu’il estime bien assez conséquentes. « Compte tenu du développement de l’industrie des véhicules à énergie nouvelle, de la tendance des ventes et de la transition en douceur des constructeurs, les subventions (…) s’achèveront au 31 décembre 2022 », a déclaré l’administration.

Quel parc automobile en Chine?

Les ventes sont effectivement montées en flèche. Ces derniers mois, comparé aux mêmes mois de l’année précédentes, le nombre a doublé. En 2022, les voitures propres (électrique et hybride) devraient représenter 18% des ventes, quasi un véhicule sur cinq, selon l’Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM).

Ces véhicules ont gagné une belle part du parc depuis 2019, où ils ne représentaient que 5% des voitures en circulation. En 2022, la CAAM s’attend à un total de 27,5 millions de voitures vendues (tous moteurs confondus, dont 5 millions de voitures propres) – une hausse de 5% par rapport à 2020 (26,1 millions).

La Chine comptait quasi 1,4 milliard d’habitants en 2019. Sur cette année, la pays comptait également un peu plus de 250 millions de voitures, ce qui équivaut à une voiture par 5,88 habitants. En Belgique, à titre de comparaison, il y a une voiture pour deux habitants.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20