La Chine a enquêté sur l’étrange objet repéré sur la Lune par son rover. Verdict ? C’est un « lapin de jade »

Il y a deux bons mois, le rover chinois Yutu 2 avait repéré une forme assez surprenante sur la face cachée de la Lune. Une découverte qui avait donné lieu à bon nombre de rumeurs, certaines, parmi les plus improbables, avançant qu’il pourrait s’agir d’extraterrestres ou d’une construction mise en place par ceux-ci. L’agence spatiale chinoise vient d’éclaircir le mystère: l’explication est nettement plus terre à terre.

Découvert début novembre, ce mystérieux objet avait temporairement été nommé « hutte mystérieuse » par Ourspace, une plateforme chinoise de vulgarisation scientifique affiliée à l’Administration nationale de l’espace de Chine (CNSA). L’agence spatiale chinoise avait alors annoncé modifier la trajectoire de son rover pour s’approcher de la forme en vue d’en déterminer son origine.

Après avoir parcouru environ 100 mètres en l’espace deux jours lunaires (chacun durant environ deux semaines sur Terre et étant séparé par une nuit de deux semaines), Yutu 2 s’est suffisamment approché de l’objet pour en obtenir une image plus nette. L’occasion de comprendre qu’il s’agit en fait d’un petit rocher près du bord d’un cratère.

L’équipe qui commande le rover a décrit le rocher comme un « lapin de jade » pour sa ressemblance avec un lapin sur le point de manger. Le lapin de jade est un personnage de la mythologie chinoise qui vit sur la Lune avec Chang-e, la déesse de la Lune. Les missions d’exploration lunaire de la Chine portent d’ailleurs le nom de Chang’e. Quant à Yutu, le nom donné au rover, cela signifie justement « lapin de jade ».

La nouvelle photo envoyée par Yutu 2 au-dessus, avec un zoom sur la fameuse roche au-dessous. (Ourspace/CNSA)

Un lapin à scruter à la loupe

Maintenant qu’on sait que cette « hutte mystérieuse » est un rocher, Yutu 2 va être amené à s’en approcher davantage pour l’analyser et observer également le cratère près duquel il se trouve. Le rover possède les instruments nécessaires à l’analyse de la composition et de l’abondance de la matière dans les échantillons de roches lunaires.

Arrivé sur la Lune début 2019, le rover chinois fait partie de la mission Chang’e 4, qui a consacré le tout premier atterrissage sur la face cachée de la Lune. Les communications avec la Terre y étant plus difficiles, la Chine les facilite via un satellite relais en orbite autour du point point de Lagrange L2 du système Terre-Lune, situé à environ 455.000 kilomètres de notre planète et 65.000 kilomètres de la Lune.

Depuis son lancement, Yutu 2 a détecté des indices de matériaux provenant de la structure interne de la Lune (le manteau lunaire) et a scruté la surface lunaire à l’aide de son radar à pénétration de sol pour construire une image des couches distinctes de roches sous-jacentes. Il a, en outre, produit énormément d’images de la face cachée de la Lune.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20