La campagne de vaccination belge monte encore en puissance: voici les projections pour les prochains mois

Centre de vaccination Heysel – Isopix

‘On va pouvoir vacciner plus tôt que ce qui était prévu’, a déclaré la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale (PS), ce lundi sur Bel RTL. ‘Gros coup d’accélérateur: on va passer de 130.000 doses à 230.000 cette semaine (…) Et on va doubler ce chiffre au mois de juin.’

Pour y parvenir, Christie Morreale a fait savoir que plusieurs dispositions seraient prises dans les centres de vaccination.

‘On avait prévu de pouvoir monter en puissance dans certains des 52 centres de vaccination wallons’, a assuré la ministre socialiste. ‘On va augmenter le nombre de lignes et on pourra augmenter également les horaires, passant à 15 heures d’ouverture par jour.’ Au total, ce sont 155 lignes de vaccination qui devraient dorénavant être opérationnelles sur l’ensemble du territoire wallon. Et d’autres seront encore mises en place au cours des semaines à venir pour pouvoir franchir la barre des 400.000 vaccinations hebdomadaires.

‘La majorité des centres veut vacciner plus vite’, a encore ajouté Christie Morreale, assurant au passage que la Belgique était désormais ‘dans le top 4 européen’. C’est pourquoi la cadence d’injection sera également augmentée: chaque vaccinateur pourra procéder à 25 inoculations par heure, contre 20 jusqu’à maintenant.

600.000 doses par semaine, puis 1,2 million

Au niveau national, la Task Force Vaccination table sur la livraison de 3,5 millions de vaccins au cours du mois de mai, ce qui devrait permettre aux centres du pays d’atteindre entre 600.000 et 700.000 doses injectées par semaine.

Sous réserve de la bonne réception des doses promises par les fabricants de vaccins, la Task Force espère que 70% des personnes avec comorbidités auront été vaccinés d’ici la fin du mois.

Et à partir de juin, notre pays passera à la phase suivante de la campagne de vaccination, qui concernera cette fois le grand public. Grâce aux 5,1 millions de doses attendues au cours du mois prochain, la Task Force s’attend à ce que les centres puissent vacciner jusqu’à 1,2 million de personne chaque semaine.

Si une telle cadence peut être atteinte et maintenue, 80% des adultes de plus de 18 ans devraient pouvoir avoir été vaccinés d’ici la m-juillet, voire mi-août au plus tard, selon les projections.

Adhésion

‘Ce taux de couverture dépend de trois facteurs: les livraisons, la régulation des vaccins – à savoir les décisions prises quant à son administration comme les limites d’âge notamment – et l’adhésion de la population’, a expliqué Christopher Barzal, porte-parole de la Task Force Vaccination, au journal Le Soir dimanche. ‘Alors que les deux premiers critères étaient très importants jusqu’ici, ils ont tendance à moins influer sur le calendrier à mesure que les capacités de production augmentent, que les livraisons se stabilisent et que le nombre de doses administrées mondialement augmente. En effet, on a moins de risque maintenant de voir apparaître de nouveaux effets secondaires et donc de prendre de nouvelles recommandations, ce qui influence la régulation.’

Christopher Barzal a toutefois prévenu que la question de l’adhésion au vaccin au sein de la population plus jeune et sans comorbidités serait de plus en plus importante. ‘Plus cette population adhérera au vaccin massivement, plus on atteindra les 80% d’immunité collective rapidement. Mais si cette adhésion tarde ou ne vient pas, l’immunité collective souhaitée sera retardée.’

16-17 ans, 12-15 ans?

Enfin, on a appris ce lundi que le scénario d’une vaccination des personnes âgées de 16 et 17 ans à partir de l’été était actuellement discuté au sein de la Task Force, rapporte De Morgen.

‘Que les mineurs qui souhaitent être vaccinés puissent le faire, est une évidence depuis longtemps’, a déclaré Pierre Van Damme de l’Université d’Anvers, vaccinologue et membre de la Task Force. ‘En théorie, nous pourrions déjà proposer aux 16-17 ans le vaccin Pfizer dès les vacances estivales.’

Il pourrait ensuite être question de la tranche d’âge des 12-15 ans à partir du mois de septembre au plus tôt.

Pour aller plus loin: