Vaccination des enfants et immunité collective en Europe: les prévisions du patron de BioNTech

Pfizer et BioNTech sont prêtes à soumettre une demande d’autorisation de leur vaccin pour les 12-15 ans auprès de l’Agence européenne du médicament (EMA). En cas de feu vert, la route sera toute tracée pour l’immunité collective. Mais cela ne signifie pas pour autant que la crise sanitaire sera totalement terminée, estime Uğur Sahin.

Début avril, Pfizer et BioNTech ont déposé une demande d’autorisation de leur vaccin pour les 12-15 ans auprès de la Food and Drug Administration (FDA) américaine. Les deux firmes devraient en faire de même tout prochainement auprès de l’Union européenne, a annoncé le PDG de BioNTech lors d’une interview accordée au Spiegel. Cela pourrait même être fait dès mercredi de la semaine prochaine.

Fin mars, Pifzer et BioNTech ont annoncé que leurs essais sur les 12-15 ans avaient été couronnés de succès. 100% d’efficacité et des effets secondaires du même ordre que chez les personnes âgées de 16 ans et plus, pour lesquelles le vaccin est autorisé depuis fin 2020.

D’après les estimations d’Uğur Sahin, la vaccination des 12-15 ans sera autorisée à partir de début juin en Europe. Une prévision bien plus optimiste que celle du CEO de Pfizer, Albert Bourla, qui misait le mois dernier sur un début de la vaccination peu avant la rentrée scolaire.

Le patron de BioNTech a également rappelé que d’autres tests étaient en cours chez les plus jeunes. ‘En juillet, nous pouvons espérer avoir des résultats pour les enfants de cinq à douze ans, et en septembre pour les enfants plus jeunes (les 6 mois-5 ans sont en train d’être testés, ndlr). L’évaluation prend environ quatre à six semaines’, a expliqué M. Sahin. ‘Si tout se passe bien, pour autant que les données aient été analysées d’ici là, nous serons en mesure de soumettre une demande d’approbation du vaccin pour tous les enfants de ces tranches d’âge dans divers pays.’

L’immunité collective approche

Uğur Sahin s’est également mouillé au sujet du déroulement de la campagne de vaccination en Europe. Il estime que 50 à 60% de la population sera vaccinée pour la fin du mois de juin. Quant à l’immunité collective, elle devrait être atteinte en juillet. Au plus tard en août.

Bien entendu, Sahin n’inclut pas les moins de 16 ans dans son calcul de l’immunité collective. Mais les jeunes sont très rarement atteints par des formes graves du Covid-19. Les effets sur le long terme restent quant à eux relativement méconnus.

Le patron de BioNTech a cependant rappelé que l’Europe ne serait totalement en sécurité que lorsque le monde entier aurait maîtrisé le coronavirus. Il s’est toutefois montré assez optimiste, rappelant que le vaccin conçu avec Pfizer avait déjà prouvé son efficacité face à 30 variants.

Enfin, Uğur Sahin estime que toute personne ayant reçu les deux doses de son vaccin devra recevoir une troisième dose de rappel, 9 à 12 mois plus tard. Par la suite, une seule dose sera nécessaire chaque année pour maintenir l’efficacité du vaccin.

A l’heure actuelle, 22,6% des habitants de l’UE ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre le Covid-19.

Sur le même sujet:

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20