La Big Tech étend son emprise sur les bourses avec ses services de cloud : un mariage dangereux

Microsoft investit 2 milliards de dollars dans la Bourse de Londres, prenant une place dans le Conseil d’administration de la London Stock Exchange (LSE).

Pourquoi est-ce important ?

Les bourses ne sont plus ce qu'elles étaient. Il s'agit désormais de plateformes bourrées de technologie, faites d'algorithmes, de data et de cloud. Les géants de la tech renforcent de plus en plus leurs positions au sein des bourses. À terme, l'objectif est clair : devenir des acteurs directs de la finance. Ce petit mariage ne plait pas aux régulateurs.

Dans l’actu : Microsoft annonce un partenariat avec la Bourse de Londres.

  • Il s’agit d’un investissement de 2 milliards de dollars, soit une participation de 4%. Un partenariat pour 10 ans, renouvelable.
  • Pour la Bourse de Londres, l’objectif est de renflouer les caisses, d’accélérer son développement dans le data, d’étendre la possibilité de créer de nouveaux services et d’attirer de nouveaux clients. La LSE va par exemple pouvoir vendre un plus grand nombre de ses produits via les applications de Microsoft.
  • À terme, la LSE doit opérer sa mue pour devenir une société de data et d’analyse pour concurrencer des services comme Bloomberg.
  • Pour Microsoft, c’est un pas de plus vers la finance, de fournisseurs de données et de produits (cloud) à acteurs directs de la finance et de la personal finance.

L’enjeu : l’emprise de la Big Tech sur les bourses.

  • L’année dernière, Google a investi 1 milliard de dollars dans la Bourse de Chicago. Amazon et le Nasdaq ont noué, eux aussi, un partenariat similaire. Objectif : transférer des systèmes de négociations vers le cloud.
  • Ce mariage suscite l’inquiétude des régulateurs pour des sociétés qui sont toutes cotées en bourse. Ils mettent en garde contre la dépendance excessive des sociétés financières à l’égard d’un trop petit nombre de fournisseurs de services de cloud.
  • Qu’on le veuille ou non, il s’agit d’un pas de plus vers l’automatisation et la gestion des marchés par des algorithmes.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20