La Banque mondiale refuse d’aider le Salvador pour l’introduction du Bitcoin comme monnaie légale

L’institution financière internationale a déclaré qu’elle n’aiderait pas le Salvador a lancé le bitcoin comme monnaie légale à côté du Bitcoin. Après un vote la semaine dernière, le pays d’Amérique centrale se donne 3 mois pour permettre les échanges en bitcoins dans tous les pays. Le Salvador ne peut désormais plus compter que sur le FMI.

Ce mois-ci, le Salvador est devenu le premier pays à adopter le bitcoin comme monnaie légale, aux côtés du dollar américain. Toutefois, introduire une nouvelle monnaie a son lot de difficultés, encore plus s’il s’agit d’une cryptomonnaie. Le pays a donc demandé de l’aide au FMI et à la Banque mondiale.

La réponse de cette dernière ne s’est pas fait attendre. ‘Ce n’est pas quelque chose que la Banque mondiale peut soutenir étant donné les lacunes en matière d’environnement et de transparence’, a affirmé un porte-parole de l’institution à Reuters.

  • Le Bitcoin est très connu pour sa consommation d’électricité pour le minage, et cette énergie provient, bien souvent, de combustibles polluants. Le Salvador affirme toutefois avoir trouvé une source renouvelable et écologique pour miner la cryptomonnaie: les volcans. Il s’agit d’un processus geothermique qui pourrait produire jusqu’à 95MW.
  • La cryptomonnaie n°1 au monde affirme être très transparente, les transactions étant normalement consultables par tous. Mais dans les faits, c’est bien plus compliqué. Et cela donne une place pour la fraude.

‘Nous nous engageons à aider le Salvador de nombreuses manières, notamment pour la transparence des devises et les processus réglementaires’, a toutefois ajouté la Banque mondiale.

FMI

Le Fonds monétaire international n’a pas encore donné de réponse définitive. Le ministre salvadorien des Finances, Alejandro Zelaya, a affirmé que les négociations avec le FMI étaient sur le bon chemin et que l’organisation onusienne n’était ‘pas contre’ les plans salvadoriens d’adopter le bitcoin.

Toutefois le FMI a également affirmé que ‘L’adoption du bitcoin comme monnaie légale soulève un certain nombre de problèmes macroéconomiques, financiers et juridiques qui nécessitent une analyse très minutieuse’. Tout dépend donc de l’obtention d’un accord, adapté au programme économique du pays, avec le FMI.

Le vote du Salvador pour adopter le bitcoin est une annonce qui permet à la cryptomonnaie de devenir une véritable monnaie en circulation, plutôt qu’un investissement. Mais cette décision met également en avant tous les problèmes que l’adoption d’une cryptomonnaie met en exergue, surtout pour un pays à l’économie fragile, comme l’est le Salvador.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés