Jack Dorsey: « Le projet de crypto de Meta était une perte de temps, car il existe déjà une cryptomonnaie largement acceptée: le bitcoin »

Selon Jack Dorsey, PDG de la société de paiements Block (ex-Square) et ancien cadre supérieur de Twitter, il y a des leçons à tirer de la tentative ratée de Meta (ex-Facebook) de lancer sa propre monnaie numérique.

Jack Dorsey prêche depuis des années que le bitcoin est la monnaie numérique la plus apte à devenir la monnaie d’Internet et était donc un invité logique au séminaire en ligne de MicroStrategy, une entreprise technologique américaine surtout connue pour être un investisseur majeur dans le bitcoin.

Lors d’une conversation avec Michael Saylor, PDG de MicroStrategy, Dorsey a donné son avis non sollicité sur les nouvelles entourant Diem (anciennement Libra). C’était la monnaie numérique que Facebook (rebaptisé Meta) espérait lancer. Toutefois, le patron de Meta, Mark Zuckerberg, a décidé de vendre la technologie sous-jacente, ce qui laisse penser qu’une monnaie numérique propre n’est pas une priorité pour Facebook et Instagram – du moins pour un certain temps.

Dorsey : « Ils essayaient de créer une monnaie qui était la propriété de Facebook – probablement pour de bonnes raisons, probablement pour des raisons nobles – mais il y avait aussi certaines raisons qui indiquaient qu’ils essayaient de faire entrer de plus en plus de gens dans l’écosystème Facebook. »

« Ils ont choisi de suivre cette voie, plutôt que d’utiliser un protocole et une norme ouverts comme le bitcoin ».

Mauvais état d’esprit

« J’espère qu’ils ont appris beaucoup de choses, mais je pense que beaucoup de temps et d’efforts ont été gaspillés. Ces deux ou trois ans, ou quelle que soit la durée, auraient pu être consacrés à rendre le bitcoin plus accessible à davantage de personnes dans le monde, ce qui aurait également profité à leur produit Messenger, Instagram et WhatsApp. »

Selon Dorsey, il s’agissait d’une mauvaise façon de penser. « Vous ne devriez pas vouloir posséder le réseau. Il doit s’agir d’un système ouvert et utilisable auquel n’importe qui – partout dans le monde – peut contribuer. »

Vous pouvez revoir l’intégralité de la conversation entre Michael Saylor et Jack Dorsey ici.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20