Investir dans l’immobilier en Espagne : est-ce encore intéressant quand les taux d’intérêt augmentent ?

Au total, 5.864 de nos compatriotes ont acheté une maison en Espagne l’année dernière. La question est de savoir si l’immobilier espagnol continuera à attirer les Belges dans les années à venir. Après tout, la hausse des taux d’intérêt rend les emprunts immobiliers plus coûteux, tant dans le pays qu’à l’étranger.

Les récents chiffres du Conseil général des notaires en Espagne, également connu sous le nom de Consejo General del Notariado, montrent que les Belges ont acheté un total de 5.864 propriétés en Espagne l’année dernière. La majorité de ces logements (3.543) ont été achetés au cours du second semestre de l’année. Cela représente une augmentation de 31% par rapport au second semestre de 2020.

Carl Vorsselmans de Nieuwbouw in Spanje, un agent immobilier spécialisé dans l’immobilier espagnol, note pour nous qu’en raison des faibles taux d’intérêt, de nombreux Belges ont trouvé le chemin du marché immobilier du sud l’année dernière. « De plus, la mobilité facile qui rend les distances de plus en plus petites, fait que le Belge choisit de plus en plus le soleil espagnol. La vie moins chère y est un bonus », ajoute-t-il.

Hausse des taux d’intérêt

La question se pose maintenant de savoir si le marché immobilier espagnol continuera à attirer les chasseurs de maisons étrangers. Après tout, les taux d’intérêt à long terme ont fortement augmenté au cours des derniers mois. Les investisseurs ont anticipé une hausse des taux d’intérêt de la Banque centrale européenne (BCE). Lors de la dernière réunion sur les taux d’intérêt, la BCE a annoncé qu’elle augmenterait le taux d’intérêt en juillet.

La hausse du taux d’intérêt à long terme rendra plus coûteux le recours à un prêt hypothécaire. Les prêteurs se basent, entre autres, sur ces taux pour déterminer le prix d’un prêt immobilier. Depuis le début de l’année, le taux d’intérêt d’un crédit immobilier sur 25 ans avec une quotité d’au moins 80% (rapport entre le montant de votre crédit hypothécaire et la valeur de votre logement) est passé d’environ 1,7% à un peu plus de 3%, selon le baromètre des taux d’intérêt d’Immotheker.

Impact sur le marché immobilier espagnol

Vorsselmans n’exclut pas que la hausse des taux d’intérêt ait un impact sur la vente de biens immobiliers espagnols. « Il reste à voir ce que fera l’inflation et quel sera l’effet sur les coûts de construction plus élevés. Nous avons le sentiment qu’il y a encore une pression sur le marché, plus que d’habitude, mais déjà moins qu’il y a quelque temps. De nombreux acheteurs, qui se sont décidés avec le covid, ont acheté entre-temps », semble-t-il.

Pour ceux qui recherchent un rendement, le courtier donne le conseil suivant : « Si vous achetez sur plan à un bon emplacement, et ce de manière sûre, la plus-value est encore réalisable à court terme. En ce qui concerne le rendement locatif, nous devons vraiment examiner les choses au cas par cas, mais là aussi, il existe de grandes opportunités. »

Autre détail important : le gouvernement fédéral a récemment modifié la manière dont une résidence secondaire à l’étranger est imposée. À la suite de ce changement, les résidences secondaires dans le pays et à l’étranger seront imposées de la même manière. Dans une précédente interview accordée à notre site, Vorsselmans avait prévenu que les personnes possédant une résidence secondaire à l’étranger risquaient donc de devoir payer plus d’impôts qu’une personne possédant une résidence similaire dans son propre pays.

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20