Investir dans les Lego pourrait vous rapporter plus que l’or

La plupart des investisseurs se tournent vers l’or, les antiquités et les œuvres d’art lorsqu’ils souhaitent investir dans des objets de valeur. Mais à côté de ces marchés traditionnels se trouvent des alternatives plus étonnantes les unes que les autres, dont les fameux NFT, mais plus surprenant encore: les Lego.

Les produits Lego ne sont pas réservés aux enfants. La marque danoise de briques emboitables propose en effet depuis plusieurs années déjà des collections destinées à un public plus mature, mais surtout aux portefeuilles mieux garnis. Des sets inspirés d’œuvres populaires (Star Wars, Harry Potter, Friends) ou marquantes du monde (Titanic, le Colisée) qui valent déjà leur pesant d’or à l’achat, mais qui peuvent gagner en valeur en fil des années, lorsqu’ils ne sont plus commercialisés. D’ailleurs, selon des chercheurs de l’École supérieure d’économie de Russie, les Lego battraient l’or en matière de rendement.  

La valeur des sets Lego qui ne sont plus commercialisés augmente de 11% chaque année, sur le marché de seconde main. Un rendement bien supérieur à celui de l’or, mais aussi des grandes actions, obligations et autres alternatives d’investissements, indiquent les chercheurs.

Les Lego, une mine d’or

Pour en arriver à cette conclusion plus qu’étonnante, les économistes russes se sont penchés sur le prix de 2.322 ensembles Lego non ouverts, vendus entre 1987 et 2015, et ont comparé leur prix de vente initial avec les montants qu’ils atteignent lors d’enchères en ligne.

« Il existe d’autres options [aux bijoux, antiquités et œuvre d’art comme investissement], comme les jouets de collection. Des dizaines de milliers de transactions sont conclues sur le marché de seconde main Lego. Même en tenant compte des petits prix de la plupart des ensembles, il s’agit d’un marché énorme qui n’est pas bien connu des investisseurs traditionnels », a indiqué Victoria Dobrynskaya, professeure d’économie et de finance à HSE et co-auteure de l’étude, dans un article universitaire.

Comment expliquer cela ?

Selon les chercheurs, plusieurs éléments expliquent cela. Le premier repose tout simplement sur l’offre et la demande. La rareté des collections joue dans la balance, de même que le nombre de sets Lego effectivement en vente. Les fans adultes nostalgiques des produits Lego conservent leurs jouets ou n’hésitent pas à dépenser des sommes folles pour retrouver ceux qui ont marqué leur enfance.

Les éditions limitées et les kits distribués lors d’événements promotionnels sont évidemment plus susceptibles de gagner en valeur. La taille des sets a également une incidence sur leur prix. Ainsi, la valeur des boites de petite et de grande taille augmentera plus rapidement au fil des ans, par rapport aux moyennes, selon l’étude.

Lego / isopix

Les représentations de bâtiments célèbres et de films sont celles qui connaissent une véritable plus-value au fil des années. On peut donc aisément imaginer que les sets récents inspirés d’œuvres populaires (Faucon Millenium, château de Poudlard, Titanic) et déjà vendus à des prix élevés (849€, 449,99€ et 629,99€) atteindront des sommes folles au cours de la prochaine décennie.

Un marché risqué

Les chercheurs soulignent tout de même que si les Lego peuvent représenter une forme d’investissement, il ne faut pas s’y lancer tête baissée. Seuls les véritables fans sont à même d’analyser le marché et les tendances et donc, de savoir dans quels sets investir pour faire des bénéfices.  

Il existe cependant des sites spécialisés pour connaitre la valeur d’un set Lego, mais aussi de voir sa fluctuation au fil du temps.

Comme d’autres marchés, celui des Lego peut varier fortement, de même que la valeur d’un set. Les chercheurs estiment qu’un set collector ne prend de la valeur que 2 à 3 ans après qu’il ait été retiré de la vente. Par ailleurs, les rendements peuvent fortement varier suivant plusieurs facteurs, allant de -50% et +600%. Mieux vaut y réfléchir à deux fois avant de s’y lancer.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20