Inspirée par Israël, la Corée du Sud va construire son propre « Dôme de Fer »

Le mois dernier, le « Dôme de Fer » d’Israël a fonctionné à plein régime en vue d’intercepter les roquettes envoyées par le Hamas voisin. Impressionnée, la Corée du Sud a décidé de construire une installation similaire.

Ce lundi, rapporte le Korea Times, la Corée du Sud a marqué une étape cruciale menant vers la construction de son propre système d’interception de missiles. Le comité de promotion des projets de défense, présidé par le ministre de la Défense Suh Wook, a approuvé le projet, qui coûtera 2,89 trillions de wons (2,15 milliards de d’euros).

Ce système doit protéger la Corée du Sud face aux potentielles menaces venues de sa voisine du Nord.

« Le projet est conçu pour sécuriser un système d’interception avec nos propres technologies afin de renforcer nos capacités à contrer les menaces d’artillerie à longue portée de l’ennemi, de manière à protéger les installations centrales et les infrastructures militaires et de sécurité », a déclaré la l’Administration du programme d’acquisition de la défense (DAPA) dans un communiqué.

Comme Israël, en mieux

Officiellement, la Corée du Sud est en guerre avec la Corée du Nord depuis le début des années 1950 et la guerre de Corée. D’après Séoul, Pyongyang dispose d’un millier de pièces d’artillerie positionnées le long de la ligne de démarcation militaire qui marque la division entre les deux territoires. Certaines constituent une menace directe pour la capitale, peuplée de 10 millions d’habitants, et d’autres zones métropolitaines. Les autorités sud-coréennes veulent être mieux préparées en cas de dérapage.

Le système anti-missiles sud-coréen sera inspiré du Dôme de Fer israélien, en fonction depuis dix ans et qui a encore prouvé sa redoutable efficacité le mois dernier lors des affrontements avec le Hamas. Il détecte, identifie et détruit les menaces entrantes, telles que les missiles à courte portée, les obus d’artillerie et les véhicules aériens sans pilote. Mais la Corée du Sud va adapter sa construction à son ennemi et à ses moyens.

« Le Dôme de fer répond aux roquettes tirées par des groupes militants, tels que le Hamas et les forces irrégulières de manière sporadique. Certaines parties du système présenteront des similitudes (avec le Dôme de fer israélien), mais ce que nous allons construire est conçu pour intercepter les pièces d’artillerie à longue portée de la Corée du Nord, ce qui nécessite un niveau de technologies plus élevé compte tenu de la situation sécuritaire actuelle », a précisé Suh Yong-won, porte-parole de la DAPA lors d’une conférence de presse à laquelle a assisté Yonhap News.

La construction du système de défense aérienne de la Corée du Sud débutera l’an prochain. Les travaux devraient être terminés pour 2035.

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés