5 choses à savoir sur le ‘Dôme de fer’, le bouclier anti-missile d’Israël

Le Hamas et les groupes terroristes djihadistes ont tiré plus de 2.000 roquettes vers Israël depuis lundi dernier. La grande majorité de ces roquettes ont été interceptées et détruites en plein vol par le ‘Dôme de fer’. Il s’agit du système israélien de défense anti-missile conçu pour protéger les résidents de l’État hébreux contre les attaques provenant des régions voisines.

Voici 5 choses à savoir sur le célèbre ‘Dôme de Fer’:

1. Plus de 10 ans d’existence

Les plans du ‘Dôme de Fer’ ont commencé à être développé dès 2006. Cette année-là, Israël a mené une guerre de 30 jours contre le Hezbollah, un groupe islamiste chiite basé au Liban. En 2009, Israël s’est opposé au Hamas dans un conflit armé, ce qui a accéléré le développement du système de défense.

Depuis mars 2011, le système est pleinement opérationnel dans certaines zones d’Israël. Le bouclier a subi son baptême du feu lors de la Guerre de Gaza de 2012. Les dommages aux bâtiments israéliens ont été limités grâce au Dôme de fer, faisant ainsi du projet un succès.

2. 90% de précision

Selon le Jerusalem Post, le ‘Dôme de fer’ peut intercepter plus de 90% des roquettes palestiniennes tirées vers Israël.

Selon les statistiques officielles de l’Armée de défense d’Israël, pas moins de 400 roquettes du Hamas ont été interceptées en novembre 2012. À la fin de cette année-là, au moins 1.200 roquettes avaient été neutralisées. Le système a encore démontré son efficacité lors de la récente flambée de violence.

Le réseau ‘Dôme de Fer’ est constitué d’au moins dix batteries différentes (rangées d’artillerie), chacune composée de trois ou quatre lance-missiles. Chacun d’entre eux peut à son tour tirer environ 20 ‘intercepteurs’. Il s’agit de projectiles qui interceptent les roquettes ennemies et les neutralisent avant qu’elles n’atteignent leur cible.

Sans recharge, le système peut intercepter environ 800 roquettes par tour.

3. 66.000 euros par missile

Chaque missile coûte au moins 80.000 dollars, soit environ 66.000 euros. Cela signifie qu’une salve complète du ‘Dôme de fer’ coûte à Israël environ 866.000 euros. C’est pourquoi le système n’entre en action que lorsqu’une roquette ennemie se dirige vers une zone fortement peuplée.

Un missile du ‘Dôme de fer’ est tiré pour intercepter une roquette près de la bande de Gaza. Isopix.

L’arsenal de missiles défensifs est donc limité, ce qui constitue l’une des plus grandes faiblesses du Dôme. C’est pourquoi les ennemis d’Israël, comme le Hamas, ont récemment tenté de surcharger le système en tirant des salves massives de roquettes à bas coût.

Par conséquent, les dommages financiers pourraient bien commencer à peser lourdement sur l’État hébreux au fil du temps.

4. Voici comment fonctionne précisément le Dôme de Fer

Jean-Loup Samaan, chercheur à l’Institut du Moyen-Orient de l’Université nationale de Singapour, a expliqué le fonctionnement exact du Dôme de fer dans une interview accordée à Vox:

‘Il y a en fait trois composantes. La première est typique de la plupart des systèmes anti-aériens: un radar qui peut détecter un missile en approche. Il y a ensuite un système de contrôle qui traite les informations et, après confirmation, active enfin la dernière composants: un missile pour détruire le missile en approche.’

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu visite un lance-missiles du Dôme de fer à Haïfa, en 2019. Isopix

5. Financement américain

Les États-Unis ont contribué au financement du développement du Dôme de Fer. Parallèlement, ils ont également acheté eux-mêmes deux batteries du système.

L’administration Obama, en particulier, a investi une somme importante dans le déploiement du ‘Dôme de Fer’ pour souligner son soutien à Israël. L’ancien président américain Barack Obama espérait que le système empêcherait une nouvelle escalade des conflits dans la région.

Au final, les Américains ont investi 1,5 milliard de dollars dans le projet, selon Justin Bronk, chercheur au Royal United Services Institute, un groupe de réflexion britannique sur la défense et la sécurité.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés