Huawei a vu ses ventes de smartphones chuter de 81% en 2021. Quel avenir pour le géant chinois ?

L’année 2021 a été catastrophique pour Huawei. Le fabricant chinois a vu ses ventes de smartphones dégringoler, de sorte que seuls 3% des téléphones vendus en 2021 étaient de son cru. Une véritable descente aux Enfers pour le géant chinois qui s’explique en grande partie par les restrictions américaines dont il fait l’objet depuis plusieurs années maintenant.

Rappelez-vous, c’était en 2019. À l’époque, Donald Trump était à la tête des États-Unis. Il accusait alors Huawei d’être une menace pour la sécurité américaine et avait banni les produits du fabricant chinois du territoire. Plus encore, l’ancien président des États-Unis était parvenu à interdire aux entreprises américaines de collaborer avec Huawei. Le début des ennuis pour Huawei.

Le géant chinois ne pouvait – et ne peut toujours pas – pas profiter des fameux Google Mobile Services (GMS), la suite logicielle de Google qui comprend YouTube, Maps ou encore Gmail. Des applications très populaires, voire indispensables pour de nombreux consommateurs en dehors de la Chine – ces logiciels sont depuis longtemps interdits dans le pays. En parallèle, Huawei ne pouvait plus compter sur les technologies américaines pour ses microprocesseurs et devait se contenter de la version open source d’Android.

Une véritable descente aux Enfers

Malgré les sanctions, Huawei est parvenu à se maintenir au sommet en 2020 avec 188,5 millions de smartphones expédiés, devenant le 3e fabricant de smartphones au monde. Le géant chinois a trouvé des solutions temporaires pour conserver les GMS et a rapidement proposé son propre système d’exploitation (Harmony OS), ainsi que sa propre boutique d’applications (Huawei AppGalery).

Des efforts qui n’ont malheureusement pas convaincu. Les répercussions des sanctions américaines se sont surtout fait ressentir en 2021, avec une chute de 81,6% des ventes de smartphones, selon les chiffres d’Omdia, société britannique spécialisée dans l’analyse stratégique concernant l’industrie des réseaux et des télécommunications. Les parts de marché de Huawei dans le monde sont passées de 15% à 3%.

Une décision difficile

Ces chiffres s’expliquent en grande partie par les sanctions américaines, mais également pas la décision de Huawei de se séparer de sa filiale Honor. Le géant chinois a en effet décidé de revendre sa filiale pour 15 milliards de dollars à un consortium pour éviter que cette dernière ne souffre des mêmes sanctions.

N’étant plus lié à Huawei, Honor peut désormais à nouveau compter sur les services mobiles de Google, mais aussi profiter de microprocesseurs 5G de pointe. L’ex-filiale du géant chinois se situe désormais à la 8e place des plus grands fabricants de smartphones au monde, juste devant Huawei.

« Notre objectif, c’est la survie »

Huawei est conscient de la situation. L’entreprise chinoise n’a pas eu d’autres choix que de se recentrer sur des secteurs qui lui sont plus favorables ; les logiciels, l’informatique d’entreprises ou encore les véhicules intelligents. Car oui, le géant chinois n’a pas tous ses œufs dans le même panier. Il peut compter sur ses autres branches pour rester à flot. L’entreprise a tout de même enregistré une baisse de 29% de son chiffre d’affaires en 2021. « Notre objectif, c’est la survie », avait indiqué l’un des présidents tournants du groupe, Eric Xu, dans un récent communiqué.

L’arrivée d’un nouveau président à la tête des États-Unis, Joe Biden, était perçue comme un espoir par Huawei. Malheureusement, il n’en fut rien. Joe Biden a décidé de maintenir les sanctions à son encontre. Difficile de savoir combien de temps ces dernières seront maintenues – malgré l’absence de preuves -, mais surtout combien de temps Huawei va réussir à se maintenir à flot. Doit-on s’attendre à la disparition des smartphones Huawei? C’est malheureusement possible.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20