Google choisit Taïwan comme bastion face à la technologie chinoise

Taiwan, nouveau fief asiatique de Google.

Le géant de la technologie Google va bientôt installer la plupart de ses équipements à Taïwan. Ces dernières années, l’île est devenue de plus en plus importante pour la production de matériel de Google.

Google a annoncé aujourd’hui qu’il allait étendre ses centres de recherche et son équipe de développement à Taïwan. Le bureau de Taipei sera le plus important de Google en dehors des États-Unis. Ces dernières années, l’île asiatique a pris de plus en plus d’importance dans la chaîne mondiale de l’approvisionnement technologique.

100 emplois supplémentaires

Selon Elmer Peng, le vice-président de Google Taiwan, cette expansion est une étape logique. Il a déclaré aux médias japonais que la plupart des produits hardware de Google sont déjà fabriqués sur l’île. Par exemple, les smartphones Pixel et les haut-parleurs intelligents Nest sont déjà assemblés dans des usines de New Taipei City et de Taoyuan.

Google a déjà construit un centre de données à Taïwan en septembre. L’entreprise américaine cherche actuellement à embaucher 100 nouveaux employés à Taipei.

Un autre pays d’importance stratégique dans la région pour Google est Singapour.

Le retour du ‘Made in Taïwan

Taïwan s’est fait connaître dans les années 1980 pour la production en masse de textiles, de jouets en plastique et de vélos. Plus tard, le label Made in Taiwan est devenu synonyme d’ordinateurs portables et de puces informatiques. À une époque, quatre ordinateurs portables sur cinq étaient fabriqués à Taïwan.

La Chine a depuis chipé ce rôle à Taïwan, mais l’esprit d’innovation des jeunes pousses technologiques taïwanaises a continué de fonctionner. Le pays reste le plus grand développeur de semi-conducteurs, un composant essentiel dans diverses applications électroniques. Les semi-conducteurs taïwanais sont utilisés dans les iPhones d’Apple, par exemple.

Il semble qu’un nouveau souffle soit à présent insufflé à l’industrie technologique de Taïwan. Outre Google, Microsoft a également annoncé qu’il investirait dans l’île et y construirait un centre de données. Taïwan semble devenir le nouveau bastion de la résistance américaine à la technologie chinoise.