Google pense avoir trouvé la solution aux cookies sur internet

Google
Shutterstock

Dans sa recherche d’alternativse aux cookies, Google a annoncé ce lundi avoir réalisé des tests très prometteurs sur sa nouvelle technologie. Elle pourrait dans un avenir proche remplacer les cookies sur nos moteurs de recherche, ou en tout cas, sur Google Chrome. Mais quelle est cette nouvelle technologie et comment fonctionne-t-elle ?

Les cookies sont considérés comme un véritable problème pour la vie privée des internautes. Cet outil, que l’on retrouve sur presque tous les sites internet, permet de récupérer de nombreuses données sur les centres d’intérêt des utilisateurs. Ensuite, celles-ci sont vendues à des annonceurs qui vont pouvoir proposer des publicités ciblées. Le remplacement des cookies est au centre de nombreuses recherches, mais c’est actuellement la méthode la plus avantageuse pour le marketing.

Google aurait toutefois trouvé une solution qui montre des résultats assez impressionnants. La nouvelle interface se nomme FLoC pour Federated Learning of Cohorts, explique le site Axios.

Comment ça fonctionne ?

FLoC va analyser les données d’un utilisateur lorsqu’il surfe sur internet. Ces informations permettent au logiciel de faire entrer l’internaute dans des groupes de personnes partageant les mêmes centres d’intérêt. Ces regroupements sont alors vendus aux annonceurs pour leur permettre de bien cibler leur public.

L’avantage de FLoC est qu’en tant qu’extension au navigateur, il calcule tout directement en interne, sur le pc de l’utilisateur. Il partage seulement les groupes d’intérêt auxquels l’utilisateur appartient, et ce de manière anonyme. Vous êtes donc, en quelque sorte, noyé dans la masse.

Les tests montrent que les annonceurs n’ont rien à craindre avec ce nouveau système. Selon Google, ils profiteraient même de 95% de conversions en plus, par dollars dépensés, grâce à FLoC.

Remplacer les cookies

Google et Apple, tout comme les législateurs européens et américains, souhaitent plus de confidentialité pour les internautes. Cela passe notamment par une diminution des partages de données ou, en tout cas, une anonymisation de celles-ci.

L’initiative ‘Privacy Sandbox’ de Google a pour but de supprimer petit à petit les cookies de son navigateur. Début 2020, l’entreprise a d’ailleurs annoncé que d’ici deux ans, ils disparaitront totalement de Google Chrome.

Toutefois, le navigateur représente 65% de parts de marché. Une suppression des cookies sans alternative valable poserait un énorme problème aux publicitaires. Google avait donc promis qu’une alternative serait proposée. FLoC pourrait être la solution, même si l’entreprise a d’autres idées dans ses cartons.