Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 22 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Partage de données: Google accusé d’avoir ‘dupé’ des millions d’Australiens

Logo Business AM
Business

27/07/2020 | Ewa Kuczynski | 4 min de lecture

EPA

Lundi, le régulateur de la confidentialité australien a déclaré avoir entamé une action à la Cour fédérale d’Australie. Il accuse Google d’avoir trompé les consommateurs pour utiliser leurs données personnelles à des fins de publicités ciblées. 

L’Australian Competition and Consumer Commission (ACCC) a accusé Google de ne pas avoir correctement informé ses utilisateurs australiens en 2016 avant d’obtenir leur consentement pour élargir la portée de leurs données personnelles dans le cadre de publicités ciblées. Des millions d’Australiens et de comptes Google seraient concernés. 

‘C’est un changement qui a rapporté beaucoup d’argent à Google’, a déclaré le président de la Commission, Rod Sims. ‘Et d’après nous, Google y est parvenu en adoptant une attitude trompeuse’, a-t-il ajouté. 

Google réfute ces accusations

Google aurait combiné des informations personnelles puisées dans les comptes de ses utilisateurs à des données portant sur leurs activités sur Internet. La filiale d’Alphabet aurait ensuite partagé ces éléments avec d’autres sites comme DoubleClick, (une plateforme de gestion de publicité rachetée par  Google en 2007), pour générer des annonces publicitaires. 

‘Nous considérons que Google a dupé les consommateurs’, a déclaré Rob Sims. De son côté, Google a déclaré que ce changement dans le traitement des données avait été notifié de façon claire et précise aux utilisateurs et que ceux-ci avaient eu la possibilité de refuser cette modification dans le traitement de leurs données. ‘Lorsqu’un utilisateur ne nous donne pas son consentement, nous n’allons pas plus loin’, a déclaré un porte-parole de Google dans un courriel, ajoutant que l’entreprise avait l’intention de se défendre.

‘Améliorer les services de Google’

En juin 2016, Google avait modifié sa politique de confidentialité. Le géant de la toile avait supprimé la clause stipulant qu’elle n’associerait pas les données personnelles de ses utilisateurs à celles de sa société DoubleClick pour produire des ‘cookies’. Les internautes avaient alors pu voir un pop-up s’afficher à leur écran: ‘nous avons rajouté quelques options supplémentaires à votre compte qui vous permettront de contrôler davantage la manière dont vos données sont exploitées sur Google, mais qui permettront également à Google de vous proposer des publicités plus axées sur vos centres d’intérêt.’

Le régulateur australien a déclaré que Google avait profité de ce changement dans son règlement pour dégager des bénéfices importants, l’entreprise n’ayant pas clairement informé les consommateurs des modifications apportées à sa politique de confidentialité. ‘Nous continuerons d’agir (…) pour qu’Internet reste bénéfique à ses utilisateurs, et que cela ne leur porte pas préjudice’, a conclu Rob Sims.

Source: Reuters


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.315.650
  • Nombre
    de décès
    964.684
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    103.392
  • Nombre
    de décès
    9.950
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour