Galice: jusqu’à 60.000 euros d’amende pour ceux qui ne se font pas vacciner

(Cesar Arxina / Europa Press)

Le Parlement de la communauté autonome de Galice, en Espagne, a approuvé une loi qui permet au gouvernement de rendre la vaccination obligatoire lorsque la situation sanitaire l’exige. Il ne s’agit donc pas d’une obligation immédiate de vaccination. Toutefois, la loi permet d’activer certains mécanismes, comme l’instauration d’un lockdown total ou la vaccination obligatoire, si les conditions épidémiologiques devaient l’exiger.

Ceux qui continueront à refuser malgré tout de se faire vacciner dans pareilles circonstances s’exposeront à une amende allant de 1.000 à 3.000 euros. Dans un deuxième temps, ce montant pourrait grimper jusqu’à 60.000 euros, si la personne en question met en danger la santé d’autrui.

La loi controversée a été proposée par le Partido Popular (PP), qui dispose de la majorité au parlement local. Selon le PP, la pandémie a montré que la Galice n’était pas préparée à une longue crise comme celle du Covid-19. De même, les mesures qui peuvent être prises lors de la déclaration de l’état d’urgence restent insuffisantes, affirme le Partido Popular.

Tous les partis d’opposition ont voté contre cette loi. Pendant que se déroulaient les débats au Parlement, des groupes ‘antivax’ se sont réunis dans la capitale galicienne, Saint-Jacques de Compostelle. Ils ont protesté contre ce qu’ils appellent la ‘loi Auschwitz’.

Lire aussi: