Livraison des masques turcs: un collègue de parti de Maggie De Block (Open Vld) derrière la commande ratée

Maggie De Block (Open Vld)
Minister van Volksgezondheid Maggie De Block (Open Vld). – Isopix

Derrière la livraison infructueuse de 5 millions de masques buccaux se cache Mahmut Öz, un membre du parti de la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld).

Business AM a pu consulter le rapport de l’appel d’offres en urgence pour la fourniture de masques chirurgicaux. Cinq entreprises ont été jugées aptes à livrer 10 millions de pièces. Au final, le SPF Santé publique a choisi de ne commander que 5 millions de masques. ‘Il n’y a pas eu de négociations, étant donné l’urgence des commandes’, indique le rapport d’attribution.

La Santé publique a choisi le fournisseur en fonction du prix (pondération à 60 %) et de la rapidité (40 %) et a opté pour un système en cascade: si le premier de la liste ne peut pas livrer, la commande passe au suivant, et ainsi de suite.

Le 7 mars, les trois premiers étaient les suivants :

  • LS Medical de Genk (0,71 euro chacun, délai de livraison de 5 jours)
  • MOSSA VOF (0,68 euro chacun, 7 jours)
  • BV Life Solutions (0,61 euro chacun, livraison à partir du 20 mars)

Lorsque la commande a été passée, le numéro un LS Medical a finalement jeté l’éponge. Il est possible que l’entreprise ait eu de meilleures opportunités ailleurs, étant donné la forte demande mondiale. C’est ainsi que la commande de 5 millions de masques buccaux a été attribuée à MOSSA VOF.

Un Open Vld de Temse

Derrière cette société en nom collectif, se trouve Mahmut Öz de Temse, qui figurait en 2014 sur la liste Open VLD à la Chambre pour la Flandre orientale. Il a reçu plusieurs distinctions turques, notamment de l’Ordre du Croissant turc, et des Nations Unies.

Mahmut Öz – Facebook.

Mais la situation a mal tourné pour des raisons qui ne sont pas claires. ‘Les masques chirurgicaux commandés par notre pays n’ont pas été livrés en raison d’une possible fraude de la part d’un producteur en Turquie’, a rapporté dimanche soir le cabinet De Block. L’affaire est si grave que le dossier a été transmis au parquet de Bruxelles, qui collaborera avec le parquet fédéral.

Les grandes interrogations

Pour plusieurs partis politiques, ce fiasco remet en cause l’approche de la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld). Kathleen Depoorter, députée N-VA et pharmacienne elle-même, entre autres, est très critique: ‘Je trouve extraordinaire que la ministre De Block n’ait pas enquêté pour savoir si la société a une crédibilité médicale suffisante’, dit-elle. Le fait qu’une société en nom collectif figure dans la liste des fournisseurs avait déjà suscité l’étonnement dans le secteur médical.’

Autre interrogation : il y a-t-il conflit d’intérêt ou uniquement une imprudence ? Mahmut Öz n’était pas immédiatement disponible pour commenter cette information.

Les cinq millions de masques buccaux sont maintenant susceptibles d’être fournis par BV Life Solutions ou les sociétés suivantes de la liste.

La Belgique fait face à un besoin urgent et majeur de masques pour le personnel de santé, comme l’a répété hier la députée cdH Catherine Fonck sur les réseaux sociaux en lançant un appel.

Lire aussi: