Frans Timmermans : « Nous devons passer au vert plus vite pour réduire la facture énergétique »

Les prix de l’énergie en Europe s’envolent. Selon Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne, nous devons écologiser notre consommation d’énergie au plus vite pour éviter de nouvelles hausses de prix. « C’est précisément parce que nous sommes encore si dépendants des combustibles fossiles que nous payons si cher notre énergie », a-t-il déclaré lors d’un débat au Parlement européen mardi.

Pourquoi est-ce important ?

Les prix de l'énergie sont en hausse dans toute l'Europe. De plus en plus de gouvernements s'inquiètent de la hausse des prix, notamment du prix de l'essence. Bloomberg a rapporté lundi que le prix du gaz naturel sur les marchés de gros est plus élevé que jamais.

Au sein du Parlement européen, il est suggéré que la hausse des prix de l’énergie est le résultat de la politique climatique européenne. « Mais ce n’est pas vrai », a déclaré Timmermans au Parlement européen. Selon le vice-président de la Commission européenne, l’Union européenne peut simplement contenir la hausse des prix en passant plus rapidement aux énergies renouvelables.

« Accélérer la transition verte »

« La hausse des prix n’est que partiellement due au prix plus élevé que les entreprises énergétiques doivent payer pour les émissions de CO2 », a déclaré M. Timmermans. « Mais ces quotas de CO2 ne sont responsables que d’un cinquième de l’augmentation. Le reste est simplement le résultat des pénuries sur le marché. »

« L’ironie, c’est que nous ne serions pas dans cette situation difficile si nous avions eu le Green Deal cinq ans plus tôt. Nous aurions été moins dépendants des combustibles fossiles », a-t-il poursuivi. « Nous devons accélérer la transition vers les énergies renouvelables afin que ces dernières soient accessibles à tous à un prix abordable. C’est la leçon à tirer de la situation actuelle.

Un fonds social pour le climat

Le Fonds européen pour le climat devrait aider les États membres de l’Union européenne dans leur transition verte. Le 14 juillet, la Commission européenne a présenté une série de propositions visant à adapter les politiques de l’UE en matière de climat, d’énergie, de transport et de fiscalité. Celles-ci devraient permettre d’émettre 55% de gaz à effet de serre en moins en termes nets d’ici 2030 par rapport à 1990.

Kathleen van Brempt, députée européenne de Vooruit, voit une valeur particulière dans le fonds social pour le climat. « Ceux qui ont des difficultés à chauffer leur maison ou qui n’ont pas la possibilité d’investir dans une voiture durable ou dans une meilleure chaudière pourront compter sur un soutien supplémentaire de ce fonds », a-t-elle déclaré en juillet.

À lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés