Fous d’or, les Indiens délaissent le métal précieux au profit des crypto: plus 20.000% en un an

Longtemps à la traîne, l’Inde semble avoir enfin pris le train des cryptomonnaies. En un an, le nombre de crypo-traders et, par conséquent, d’investissements en crypto, s’est démultiplié. Un phénomène notable dans un pays qui a toujours adoré l’or.

L’Inde a toujours eu un attrait particulier pour l’or. Le Sous-continent fait partie des plus gros importateurs au monde. On considère que les ménages indiens possèdent ensemble 25.000 tonnes d’or, ce qui est trois fois plus que la totalité des réserves d’or de la Réserve fédérale américaine.

Et pourtant, nous sommes peut-être en train de vivre un véritable revirement générationnel. Grâce aux cryptomonnaies, considérées par certains fans comme le nouvel or numérique. Ainsi, comme le révèle une estimation de Chainanalysis, les Indiens sont en train de tomber sous leur charme:

  • Les investissements en cryptomonnaies sont passés de 200 millions de dollars à près de 40 milliards de dollars en un à peine, ce qui représente une multiplication de quasiment 20.000%.
  • Les quatre plus grosses plateformes d’échange crypto indiennes ont vu leurs échanges quotidiens passer de 10,6 millions de dollars il y a un an à 102 millions de dollars, selon CoinGecko.
  • Désormais, 15 millions d’Indiens possèdent des cryptomonnaies. Par rapport à sa population totale de plus d’1,35 milliard d’habitants, cela reste bien sûr une proportion assez faible. Mais elle augmente à une vitesse phénoménale, et il y aura bientôt plus de crypto-investisseurs en Inde qu’aux États-Unis, qui en comptent 23 millions.
  • Preuve de son inexpérience, l’Inde est classée 18e sur 25 au ranking des pays où les meilleurs rendements ont été réalisés en 2020. Un classement dominé nettement par les Chinois et les Japonais. Les Britanniques complètent le podium.

Nouvelle génération

Preuve que l’Inde est peut-être en train de vivre un tournant, la tranche d’âge qui porte ce nouvel élan vers les cryptomonnaies- et ce n’est pas vraiment surprise – se situe chez les 18-35 ans. Dans le même temps, ceux-ci se désintéressent de plus en plus de l’or. Une tendance qui se vérifie tant dans les sondages d’opinion que dans les investissements réels.

« Je préfère placer mon argent dans des cryptomonnaies plutôt que dans de l’or », a ainsi déclaré à Bloomberg Richi Sood, une entrepreneuse indienne de 32 ans qui a investi dans le bitcoin, le dogecoin et l’ether. « La crypto est plus transparente que l’or ou l’immobilier et les rendements sont plus importants dans un court laps de temps. »

Ce boom de la crypto a été en partie causé par une décision de justice rendue l’an passé, qui a annulé une loi de 2018 interdisant le commerce des cryptomonnaies par les entités bancaires

Le ciel est pourtant toujours bien ombrageux pour les crypto-investisseurs indiens, les autotriés ne les mettant pas dans les conditions optimales. Ainsi, la banque centrale du pays a récemment fait part de ses « préoccupations majeures » sur le sujet, tandis que le gouvernement indien a proposé il y a six mois d’interdire le commerce des pièces numériques.

Les Indiens vivent constamment sous la menace de l’introduction d’une réglementation plus sévère, à l’image de ce que la Chine fait depuis quelques mois. Cela freine toujours certains, mais ce n’est pas suffisant pour étouffer l’engouement naissant dans le pays.

Sur le même sujet:

Plus
My following

ABO-Group a un nouveau directeur financier

26/11/2021 17:00

(ABM FN) La société d'ingénierie ABO-Group a trouvé un nouveau directeur financier en la personne de Floris Pelgrims. C'est ce qu'a annoncé ABO-Group dans un communiqué de presse publié vendredi soir.

Floris Pelgrims prendra ses fonctions le premier janvier 2022 en tant que nouveau directeur financier et responsable de la conformité pour ABO-Group Environment. Il était dernièrement directeur financier chez BESIX Stay.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20