Les familles indiennes disposent de 23.000 tonnes d’or. Pour encore combien de temps ?

Au cours de son histoire, l’Inde a entretenu une grande affinité avec l’or. Ce pays est l’un des plus gros importateurs d’or au monde. Toutefois, cette période semble prendre fin. Au cours des onze derniers mois, les importations d’or ont chuté de 5,5% par rapport à la période précédente. Par conséquent, de nombreux bijoutiers craignent pour leur avenir.

Les Indiens ont longtemps considéré l’or comme la réserve de richesse la plus sûre. Les femmes indiennes apportent souvent de l’or en tant que dot à leur mariage. Les nouveau-nés reçoivent des bracelets et des bracelets de cheville en or. Les astrologues recommandent le port de bagues en or afin de lutter contre le stress.

Les ménages indiens possèdent ensemble 23.000 tonnes d’or. C’est trois fois plus que la totalité des réserves d’or de la Réserve fédérale américaine. L’Inde a importé 74,7 milliards de dollars d’or l’an dernier. Jusqu’en mars 2018, les importations d’or se classaient juste derrière le pétrole.

Dépendance

Le gouvernement indien a tenté à plusieurs reprises de mettre fin à la dépendance à l’or des Indiens. Les droits d’importation d’or ont été multipliés par cinq depuis 2013. En 2015, le gouvernement a également mis en place un système permettant aux investisseurs d’échanger de l’or contre des obligations portant intérêt. La publicité télévisée encourage les téléspectateurs à investir dans des fonds d’investissement.

Ces efforts ont longtemps été inutiles, mais quelque chose semble avoir changé, explique The Economist. Depuis 2010, la demande en or a diminué d’un cinquième en Inde.

Selon The Economist, plusieurs raisons expliquent ce phénomène. Dans un premier temps, les préférences des consommateurs ont évolué. Beaucoup d’entre eux préfèrent les bijoux plus légers au quotidien. Les millénaires, un tiers de la population indienne, dépensent en outre plus que les générations précédentes en téléphones portables et autres produits électroniques.

Ensuite, le prix international de l’or a augmenté. Le mois dernier, il atteignait encore son plus haut niveau depuis cinq ans. La faible roupie rend cet impact encore plus fort. La vente d’or a également été confrontée à une nouvelle taxe introduite par le gouvernement indien il y a deux ans. La nouvelle taxe était supérieur d’un tiers aux taux précédents.

Concurrence en ligne

« Avec un taux d’inflation d’à peine 2,6%, l’utilité de l’or en tant que couverture a également diminué », a expliqué l’économiste indien Ajit Ranadet. De nombreux bijoutiers indiens se plaignent de faibles marges. Ils font également face à une concurrence féroce de la part de toutes sortes de sociétés en ligne vendant des petites quantités d’or.

Depuis 2016, plus de 30 millions de clients ont échangé trois tonnes d’or via Paytm, un géant du commerce en ligne. La valeur de la transaction moyenne était comprise entre 0,65 euro et 1,30 euro.

Les bijoutiers, qui représentent 70% des ventes d’or indien, doivent encore se remettre de l’intervention du gouvernement indien sur le marché monétaire national. Des billets de grande valeur ont été retirés de la circulation, ce qui a limité les achats en espèces.

Le gouvernement voulait ainsi lutter contre l’économie souterraine et promouvoir le commerce en ligne. Cependant, aucun de ces objectifs ne semble avoir été atteint.