Fin de la saga ZenTech: la Belgique paie la société liégeoise après plus de 4 mois de conflit

EPA

Le gouvernement fédéral a payé ce mardi la somme de 6,5 millions d’euros de compensation à la firme liégeoise ZenTech. Cette décision met fin à un conflit juridique qui a commencé lorsque la Belgique a refusé de payer les 3,65 millions de tests sérologiques commandés en avril.

Début avril, la Belgique a commandé plus de 3 millions de tests sérologiques prometteurs de ZenTech. Le but est de pouvoir tester en masse la population rapidement. L’entreprise liégeoise lance alors la production, mais quand vient l’heure de livrer les tests, la Belgique ne donne aucune liste de distributeurs. Les tests sérologiques, qui détectent la présence d’anticorps contre le Covid-19 chez un patient, ne se montrent pas aussi sûrs qu’imaginé. Ils sont tout simplement abandonnés.

Mais en attendant, la firme ZenTech a produit ces tests et a investi énormément d’argent pour les fournir rapidement à l’État belge. Elle décide donc de poursuivre la Belgique en justice et le tribunal lui donne finalement raison. Le gouvernement belge doit payer sa commande. Après s’être opposé à cette décision, l’État belge a finalement trouvé un accord à l’amiable avec ZenTech d’un montant de 6,5 millions d’euros, il y a quelques semaines.

Après avoir rappelé à l’ordre le gouvernement belge en lui envoyant un huissier, la biotech wallonne ZenTech a finalement pu voir la couleur de cet argent ce mardi 17 novembre, explique LN24. L’État belge ne se servira pas des tests produits par l’entreprise. Il pourrait par contre se retrouver en vente dans les pharmacies, puisque les tests sérologiques sont autorisés à la vente depuis le 23 septembre.