Europol : ‘Le crime organisé en Europe n’a jamais été aussi dangereux qu’aujourd’hui’

Credit: EFE/Rodrigo Sura/Isopix

Le crime organisé en Europe n’a jamais été aussi dangereux. La pandémie apportera de l’eau aux moulins des réseaux criminels pour plusieurs années. Tout cela au sein d’un continent qui se noie sous un raz-de-marée sans précédent de cocaïne. C’est Europol qui l’écrit dans son rapport. La coopération des forces de police de l’Union européenne met en garde contre les bandes criminelles de plus en plus violentes. Elles sont désormais susceptibles de cibler des entreprises légales qui sont devenues vulnérables en raison des dommages économiques causés par le Covid-19.

« Nous sommes à un point de rupture », a déclaré la directrice d’Europol Catherine De Bolle dans une interview à l’agence de presse française AFP. « L’impact sur la vie des citoyens, sur l’économie et sur l’état de droit est trop important. »

«En plus des faux vaccins contre le coronavirus, les criminels proposent également des tests livrés à domicile pour tenter de capitaliser sur la pandémie», indique le rapport de 87 pages nommé Serious and Organised Crime Threat Assessment’. Ce rapport est publié tous les quatre ans. Les États membres de l’UE l’utilisent pour fixer les priorités de la lutte contre la criminalité jusqu’en 2025.

Des quantités de cocaïne sans précédent

Selon Europol, le trafic de drogue en particulier alimente la corruption dans toute l’UE. «Des quantités sans précédent de cocaïne sont introduites clandestinement dans l’UE depuis l’Amérique latine. Cela générera des milliards de bénéfices pour les criminels en Europe et en Amérique du Sud », a déclaré l’agence.

La pureté de la cocaïne arrivant en Europe est « au niveau le plus élevé jamais enregistré dans l’UE ». Le commerce de la cocaïne « alimente les entreprises criminelles qui utilisent leurs vastes ressources pour infiltrer et saper l’économie, les institutions publiques et la société de l’UE », a déclaré Europol. Environ 80% des réseaux utilisent des constructions juridiques et 60% sont coupables de corruption. De plus, la violence flagrante n’est pas évitée. Souvent, les criminels «n’ont plus peur d’utiliser des armes à feu et des grenades à main, ou d’utiliser la torture comme moyen de pression». On en a d’ailleurs la preuve presque tous les mois à Anvers, dans la rubrique faits divers. On sait qu’Anvers est l’une des portes d’entrée de la cocaïne en Europe via son port.

« Les entreprises affaiblies par la pandémie sont des proies faciles »

« L’épidémie de pandémie a également un impact majeur sur le fonctionnement des gangs du crime organisé », écrit Europol. Les entreprises affaiblies par la pandémie sont devenues des proies faciles pour les gangs cherchant à légitimer leurs crimes ou à utiliser des entreprises légales pour des activités illégales, telles que le blanchiment d’argent.

Les criminels ont également rapidement ciblé les besoins et les craintes de la société.

«Au début, nous avons constaté une forte augmentation du commerce des masques faciaux et des gels contrefaits. Maintenant, nous constatons une augmentation du commerce des faux vaccins et des kits de test à domicile », a déclaré De Bolle à l’AFP.

La pandémie a également augmenté la cybercriminalité, car les habitants de nombreux pays doivent vivre et travailler davantage en ligne en raison de restrictions. La fraude en ligne est désormais un problème majeur, y compris la fraude à l’investissement et les attaques de phishing par logiciels malveillants, ainsi que l’exploitation sexuelle en ligne de mineurs, a déclaré l’agence.

Pour en savoir plus: