Et les pires entreprises de l’année 2019 en France sont…

ISOPIX

Le magazine français 60 millions de consommateurs décerne ses Cactus d’Or. Prix qui couronne les pires entreprises de l’année écoulée dans l’Hexagone.

À l’heure des rétrospectives, le magazine 60 millions de consommateurs s’attaque aux contre-performances des entreprises de l’Hexagone. Tous les mois, la rédaction recevait des centaines de courriers de lecteurs. Autant d’expériences partagées soigneusement classifiées pour dresser le meilleur du pire en termes de service client

La SNCF et sa notion d’avantage client

Ponctualité, tarification, accès aux guichets… Les griefs sont nombreux pour la société française de chemin de fer. La SNCF se voit décerner le Cactus d’Or des ‘pires pratiques’. Une prestation d’autant plus remarquable que les perturbations liées aux dernières grèves n’ont pas été prises en compte.

Mention spéciale pour les offres tarifaires ‘Avantage’ et ‘Liberté’ qui masquerait des prix à la hausse et ne serait pas disponible dans toutes les régions de France.

Vinted souvent dépassé

Le ‘Cactus de la défaillance’ revient à la plateforme de revente Vinted. En cause, les arnaques encore courantes sur l’app et un service client qui peine à suivre.

La fragile Nitendo

Nintendo est l’heureux récipiendaire du cactus du produit trop fragile. Outre un matériel défectueux (notamment les cordons d’alimentation des manettes), la firme japonaise sale la facture en cas de réparation, allant jusqu’à 230 euros pour la restauration complète de la console.

Fnac l’arnaque

La Fnac se distingue pour la ‘pire pratique’ avec son service d’assurance. Des clients ont en effet rapporté au magasine des consommateurs le prélèvement de 26 euros pour une assurance indiquée gratuite. Le tout ‘sans avoir signé de document’ peut-on lire sur le site Business Insider.

Galère aérienne

Et le ‘Cactus de la galère’ revient à un duo : Aigle Azur et XL Airways. Les deux compagnies ont du mettre la clé sous le paillasson, et les passagers ayant réservé risquent très fort de ne jamais revoir leur argent, étant en dernière position sur la liste des créanciers.

Source: BusinessAM
Lire plus
Marchés