En vidéo: des soldats américains prennent d’assaut une usine bulgare… par erreur

Des parachutistes de la 173e Brigade aéroportée. Photo : Sipa USA/Isopix

Les employés d’une usine en Bulgarie ont été choqués le mois dernier lorsque des parachutistes américains ont accidentellement pris d’assaut le bâtiment dans lequel ils travaillaient, au cours d’un exercice de l’OTAN. Le propriétaire de l’entreprise a décidé d’aller en justice.

Le 11 mai dernier, des soldats américains de la 173e brigade aéroportée, qui s’entraînaient autour de l’aéroport bulgare désaffecté de Cheshnegirovo, ont pris d’assaut un bâtiment qu’ils pensaient faire partie de la zone d’exercice, mais qui en fait était occupé par des citoyens bulgares travaillant dans une entreprise privée, selon l’armée. Aucun coup de feu n’a été tiré durant la manoeuvre.

L’armée américaine a présenté ses excuses à l’entreprise et à ses employés. ‘Nous tirons toujours des leçons de ces exercices et nous enquêtons sur la cause de cette erreur. Nous allons mettre en place des procédures strictes pour délimiter clairement nos zones d’entraînement et prévenir ce type d’incident à l’avenir.’

Mais le propriétaire de l’usine, Marin Dimitrov, ne compte pas en rester là. Selon l’agence de presse Associated Press, il a déposé une plainte contre les responsables de l’incident. Les images de surveillance de l’usine montrent des troupes américaines lourdement armées entrant dans le bâtiment.

Inacceptable

Le président bulgare Rumen Radev a également réagi à l’incident. Il juge ‘absolument inacceptable que la vie et la tranquillité des citoyens bulgares soient mises en danger par des unités militaires, qu’elles fassent partie des forces armées bulgares ou étrangères’.

‘Les exercices sur le territoire bulgare impliquant nos alliés devraient renforcer le sentiment de sécurité et la confiance dans la défense collective, plutôt que de créer des tensions pour les Bulgares’, a ajouté Rumen Radev.

Plus de 7.000 parachutistes de dix pays de l’OTAN ont participé à l’exercice ‘Swift Response 2021’ entre le 10 et le 14 mai dernier, et qui s’est déroulé en Bulgarie, en Estonie et en Roumanie. Cet entrainement s’inscrit dans le cadre de ‘Defender Europe 2021’, un exercice annuel de grande envergure destiné à promouvoir l’interopérabilité entre les différents membres de l’OTAN.

Pour aller plus loin: