En réglementant les cryptos, la Russie pourrait gagner la somme colossale de 13 milliards de dollars par an

Les analystes moscovites pensent que la Russie pourrait lever 1.000 milliards de roubles par an avec un cadre législatif clair pour la crypto.

Ces dernières semaines, un vif débat a eu lieu entre différentes autorités russes autour des actifs numériques tels que les cryptomonnaies. La banque centrale, qui pourrait voir dans la crypto une menace pour son contrôle sur la monnaie utilisée par les Russes, s’est prononcée mi-décembre en faveur d’une interdiction totale.

Les entrepreneurs de la technologie en Russie, cependant, voient le potentiel d’un secteur cryptographique dynamique. Ils ont reçu un soutien d’une source inattendue à la fin du mois de janvier. Le président russe Vladimir Poutine a indiqué fin janvier qu’il voyait un potentiel pour les crypto à l’avenir et a reconnu que sa nation pouvait donner aux cryptomineurs de sérieux avantages concurrentiels par rapport aux autres États miniers de crypto. Les prix bon marché de l’énergie constituent un atout particulièrement important pour les propriétaires d’entreprises en Russie.

Il semble que la Russie optera pour un cadre législatif clair pour les cryptomonnaies plutôt que pour une interdiction totale. Selon The Bell, un site d’information numérique de Moscou, les analystes du gouvernement estiment que le Kremlin pourrait lever environ 1.000 milliards de roubles, soit 13 milliards de dollars, chaque année grâce aux taxes sur les cryptomonnaies.

La valeur du marché des cryptomonnaies atteint 214 milliards de dollars

Les cryptomonnaies suivent déjà certaines règles de jeu en Russie. Depuis janvier 2021, il est légal de les posséder dans le pays, rapporte Russia Today. Six mois auparavant, Poutine avait signé une autre loi qui mettait les actifs numériques sur un pied d’égalité avec les actifs physiques tels que les métaux précieux. Cela conférait déjà aux cryptomonnaies comme le bitcoin une légitimité sérieuse pour être utilisées par les Russes comme outils de thésaurisation. Payer en crypto reste pour l’instant illégal dans le pays.

La valeur totale du marché russe des cryptomonnaies était estimée début février à environ 16,5 trillions de roubles, soit 214 milliards de dollars, a rapporté l’agence de presse Bloomberg. Cela représente environ 12% de la valeur totale actuelle du marché des cryptomonnaies. Ce chiffre est également beaucoup plus élevé que les 5 milliards de dollars cités par la banque centrale russe.

Troisième plus grand investisseur en crypto-monnaies

Il y a donc de nombreux investisseurs en crypto à taxer pour le Kremlin. Mais le pays compte également de nombreux mineurs de cryptomonnaies, qui génèrent d’énormes revenus en utilisant la puissance de calcul des ordinateurs pour approuver les transactions en cryptomonnaies et ainsi exploiter les nouvelles monnaies numériques.

Selon l’indice de consommation d’électricité du bitcoin, une mesure de l’exploitation des cryptomonnaies de l’Université de Cambridge, la Russie est le troisième pays d’exploitation des cryptomonnaies. Les États-Unis et le Kazakhstan occupent respectivement la première et la deuxième place.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20