« La Russie a des avantages concurrentiels pour la crypto », selon Poutine

Selon le président russe Vladimir Poutine, son pays présente plusieurs avantages pour les cryptomonnaies, notamment de l’électricité abondante et un personnel avec beaucoup d’expertise. Les réflexions de Poutine sur la crypto sont en contradiction avec les déclarations de la banque centrale de Russie, qui fait pression pour une interdiction de monnaies numériques.

Poutine a commencé une réunion avec les membres du gouvernement russe mercredi par un problème qui, selon lui, demande beaucoup d’attention : la réglementation des cryptomonnaies. Le dirigeant russe a donc une opinion très nuancée sur le sujet. D’une part, il estime que les monnaies numériques sont actuellement particulièrement sujettes à la volatilité des prix et que la technologie doit encore se développer avant de pouvoir être utilisée. Mais d’un autre côté, Poutine pense que les cryptomonnaies pourraient être une bonne réserve de valeur à l’avenir.

Lors du sommet de mercredi, M. Poutine a déclaré que la Russie disposait d’avantages concurrentiels évidents pour l’extraction de pièces numériques. L’extraction de cryptomonnaies s’effectue en faisant tourner d’énormes quantités de puissance de calcul avec des ordinateurs spécialement conçus pour « parier » sur le déchiffrement d’un code de hachage, autant de fois que possible. Le mineur qui trouve le plus rapidement le bon code de hachage valide ainsi une transaction cryptographique et reçoit en plus une récompense en pièces numériques fraîches.

L’électricité est deux fois moins chère en Russie

« Nous avons certains avantages compétitifs ici, notamment pour ce qu’on appelle le ‘minage’. Je fais référence à l’excédent d’électricité et au personnel bien formé dont dispose le pays », a déclaré M. Poutine lors du sommet.

Selon le site spécialisé en crypto Cointelegraph, le prix de l’électricité en Russie l’année dernière s’élevait à environ 0,07 euro par kilowattheure pour les propriétaires d’entreprises. En France, à titre de comparaison, un kilowattheure d’électricité coûterait au moins 18 centimes pour les ménages et 13 centimes pour les entreprises, affirme le site spécialisé. Ainsi, l’électricité serait plus de deux fois moins chère en Russie pour les mineurs.

Course au développement de nouvelles technologies

Enfin, Poutine a appelé la banque centrale de Russie à s’asseoir avec le gouvernement pour conclure un accord sur l’utilisation des cryptomonnaies. La banque centrale a annoncé à la mi-décembre qu’elle allait demander une interdiction totale des cryptomonnaies. Les monnaies numériques présenteraient des risques énormes pour les marchés émergents, comme la Russie, estime l’institut.

Toutefois, Ivan Chebeskov, le ministre russe des Finances, a déclaré mercredi qu’il n’envisageait pas une interdiction totale. Selon lui, une réglementation claire serait un meilleur plan. Une interdiction des cryptomonnaies mettrait la Russie en retard dans la course au développement de cette nouvelle technologie. La Chine, qui était autrefois le plus grand pays de crypto au monde, a par exemple perdu tous ses mineurs et certaines entreprises de crypto après l’interdiction de l’extraction l’année dernière. Ces acteurs se sont maintenant déplacés en masse vers des pays comme les États-Unis et le Kazakhstan, où ils bouleversent le système énergétique, voire le réforment par des innovations.

Le patron de Telegram, Pavel Durov, estime également qu’une interdiction des cryptomonnaies paralyserait de nombreux secteurs high-tech émergents en Russie, ce qui est loin d’être souhaitable.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20