En 2022, Chrome pourrait provoquer « un bug de l’an 2000 »

Le passage d’un nombre de deux à trois chiffres pour désigner les versions de Chrome pourrait bien provoquer un bug sur Internet. Une crainte qui rappelle le fameux bug de l’an 2000. Mais les conséquences ici seraient heureusement beaucoup moins dramatiques si cette transition devait mal se passer.

Les plus sages d’entre nous se souviennent certainement du passage à l’an 2000. Un évènement marquant pour beaucoup, le début d’un nouveau millénaire, mais pour les informaticiens du monde entier, ce moment n’était pas forcément agréable. Ils craignaient en effet que le passage à l’an neuf provoque de sérieux problèmes informatiques, en raison d’un nouveau format de date auquel les ordinateurs n’étaient pas habitués. Plus de peur que de mal, fort heureusement. Mais plus de vingt ans plus tard, cette crainte fait à nouveau parler d’elle. Cette fois-ci, ce n’est pas l’ensemble des matériels informatiques qui sont concernés, mais « seulement » les sites Internet. En 2022, la version 100 de Chrome pourrait en effet entrainer un bug sur la toile, comme le rapporte 9to5mac.

Une histoire de chiffres

Le problème est assez similaire au changement de format de date lors du passage à l’an 2000 puisqu’il est question de passer à un nombre à 3 chiffres pour désigner les versions de Chrome. En 2022, elles passeront en effet de deux à trois chiffres, changement qui pourrait faire planter plusieurs sites Internet.

Tous les sites qui s’appuient sur le kit de conception web Duda sont concernés. À chaque connexion, les sites Internet vérifient que le navigateur web sur lequel ils sont lancés est à jour, afin de savoir comment les sites doivent afficher certaines pages, en analysant la « chaîne d’agent utilisateur ». Or, le passage d’un nombre de deux à trois chiffres dans la version de Chrome risque d’empêcher cette vérification ce qui provoquera le blocage des sites reposant sur Duda.

Le webdesign ne consulte en effet que les deux premiers chiffres qui suivent la mention Chrome/. Donc, lorsque la version 100 du navigateur web sera lancée, Duda l’interprétera comme Chrome 10. Or, toutes les versions antérieures à l’itération 40 (2015) sont automatiquement bloquées, donc tous les sites créés avec Duda qui seront ouverts sur Chrome 100 planteront forcément.

Google est sur le coup

Fort heureusement, on est encore loin de la fameuse version 100 du navigateur web de Google. Pour l’instant, on en est encore à la version 96. La mise à jour problématique devrait être lancée dans le courant du mois de mars 2022, ce qui laisse tout le temps à Google de corriger le tir et d’apporter une solution au problème.

Pour l’instant, la firme de Mountain View se contente de contacter les administrateurs des sites web concernés, afin de les aider à apporter les modifications nécessaires. C’est d’ailleurs pourquoi le problème ne se pose plus pour les sites utilisant le webdesign Yell Business qui a procédé à des modifications, après avoir pris connaissance du problème.

Si Google ne parvient pas à contacter l’ensemble des développeurs concernés, cela ne devrait pas entrainer de catastrophe tragique sur la toile. Le fait est que les sites reposant sur Duda sont assez anciens, voire obsolètes. Malgré tout, on peut aisément imaginer que le géant du web trouvera une parade pour que la nouvelle version de Chrome passe comme une lettre à la poste.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20