El-Erian: « Un resserrement trop lent de la politique monétaire de la Fed va provoquer un choc sur les marchés financiers »

La Réserve fédérale, qui chapeaute les banques centrales américaines, a récemment annoncé qu’elle allait commencer à réduire son programme d’achat. Il s’agit d’un premier pas important vers la réduction de l’énorme aide que le régulateur américain a apportée aux marchés et à l’économie ces dernières années. Mais un resserrement de la politique monétaire à un rythme lent pourrait amener les investisseurs à fuir les actions. C’est en tout cas ce qu’estime le célèbre économiste Mohamed El-Erian.

Pourquoi est-ce important ?

"Si j'étais un investisseur, je reconnaîtrais que je suis sur une énorme vague de liquidité grâce à la Fed, mais je me souviendrais que les vagues se brisent à un moment donné, donc je serais très attentif", avait déjà déclaré El-Erian dans une interview précédente.

« Lorsque vous subissez un gros choc sur le marché, vous obtenez une augmentation de l’aversion au risque… Alors, quel serait ce gros choc que nous devrions éviter ? Une erreur de politique », a déclaré El-Erian à CNBC lundi.

« Par exemple, le fait que la Fed soit trop lente et doive ensuite freiner et envoyer l’économie en récession. Ce n’est pas le scénario le plus probable, mais c’est un risque. C’est le genre de chose qui peut changer l’état d’esprit du relatif à l’absolu (à propos des actions). Espérons que nous pourrons éviter cela », a-t-il ajouté.

Hausser les taux d’intérêt à la mi-2022 ?

La Fed a annoncé ses plans la semaine dernière. Plus tard ce mois-ci, la banque centrale américaine achètera moins d’obligations. Jusqu’à présent, le régulateur a acheté jusqu’à 120 milliards de dollars de dettes chaque mois. Ce rythme est maintenant ralenti de 15 milliards de dollars.

La Fed a déclaré que cette décision avait été prise « à la lumière des progrès significatifs réalisés par l’économie depuis décembre de l’année dernière vers les objectifs de la Réserve fédérale ». Le régulateur a ajouté qu’il peut modifier la politique si nécessaire.

La plupart des investisseurs s’attendent à ce que la Fed commence à relever les taux d’intérêt de près de zéro dès la mi-2022.

« L’inflation va continuer à augmenter »

Mais El-Erian a déclaré que la Réserve fédérale aurait dû supprimer progressivement les achats d’actifs il y a quelques mois, car « l’inflation va continuer à augmenter« . Les économistes ont souligné un certain nombre de facteurs, y compris les problèmes de chaîne d’approvisionnement qui affligent de nombreux secteurs, comme des raisons poussant les taux d’inflation des consommateurs et de gros à des sommets pluriannuels.

« Nous n’avons pas d’expérience historique où la Fed a tardé à resserrer et ne nous a pas plongés dans une récession », a averti El-Erian. Il a également noté qu’une récession affecterait les bénéfices, le principal moteur des cours des actions.

L’indice S&P 500, le plus grand indice américain, a clôturé lundi à un nouveau record historique, poussant les gains cette année à environ 25%.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20