Disney envoie plus de la moitié de son personnel en congé sans solde

Bob Iger, ancien PDG de Walt Disney. EPA-EFE/JUSTIN LANE

Le géant du divertissement Walt Disney met plus de 100.000 employés en congé obligatoire sans solde. Il en résulte une économie mensuelle de 500 millions de dollars.

L’entreprise américaine a été durement touchée par la crise du coronavirus. Disney possède douze parcs d’attractions dans le monde entier qui sont obligatoirement fermés. La compagnie de croisière qui l’exploite est également actuellement au point mort. Disney a donc annoncé début avril qu’il enverrait tous les employés ‘non essentiels’ en congé sans solde. On connait désormais les conséquences: sur les 177.000 employés du groupe, plus de 100.000 ont été mis en congé sans solde.

Walt Disney insiste néanmoins sur le fait que chacun reste en droit de bénéficier de l’intégralité du plan de soins de santé. L’entreprise invite également tous les employés à faire appel aux mesures de soutien créées par le gouvernement américain. Il y a près d’un mois, un accord a été conclu sur un plan de 2.000 milliards de dollars.

Réduction des salaires

Le service de streaming Disney+, lancé en novembre, est toutefois un point fort pour l’entreprise. Après cinq mois de fonctionnement, Disney+ a maintenant convaincu 50 millions d’abonnés. De quoi rendre l’objectif de 60 à 90 millions d’abonnés d’ici 2024 à portée de main. Pendant l’été, Disney+ fera également son apparition en Belgique.

Le mois dernier, les hauts dirigeants de Disney ont annoncé qu’ils renonçaient à tout ou partie de leur salaire. L’ancien CEO et actuel président Bob Iger perd ainsi la totalité de son salaire de 47,5 millions de dollars. Le CEO actuel, Bob Chapek, a lui accepté une réduction de salaire de 50 %.

Lire aussi: