Deux amants banquiers au cœur d’un vaste délit d’initié

La City de Londres. (Source: EPA)

Messages cryptiques, surnoms et millions… Un couple de banquiers d’affaires londoniens monnayait des informations confidentielles en échange de cash ou d’articles de luxe.

Benjamin Taylor et Darina Windsor travaillaient tout deux pour des banques d’investissements internationales. Ils partageaient un appartement à Londres. Ils se surnommaient ‘Pops’ et ‘Popsy’ dans leurs échanges de mails.

Et accessoirement, ce couple de banquiers d’affaires monnayait les informations confidentielles concernant des accords entre entreprises auxquelles il avait accès.

C’est en tout cas ce qu’assurent des procureurs fédéraux américains dans un acte d’accusation déposé à Manhattan et récemment dévoilé, rapporte Bloomberg, relayé par Business Insider. Cette démarche s’inscrit dans une enquête américaine portant sur un délit d’initié d’une ampleur internationale et qui aurait généré des dizaines de millions de dollars.

‘Il était une fois, un Pops qui cherchait des truffes dans la forêt’

Entre fin 2012 et début 2018, Benjamin Taylor et Darina Windsor auraient vendus des informations à deux intermédiaires concernant 22 entreprises dont Merck, Amgen, et Celgene. Les intermédiaires faisaient ensuite parvenir les enseignements sensibles à des traders, notamment un basé en Suisse. Ce dernier s’arrangeait pour faire fuiter les informations volées auprès d’un journaliste et effectuait des opérations qui pouvaient lui rapporter beaucoup d’argent.

En échange des précieuses informations, le couple aurait perçu plus d’un million de dollars en argent liquide, voyages, montres de luxe, vêtements de grandes marques, etc.

Selon l’enquête, il semble que Benjamin Taylor utilisait des téléphones jetables pour communiquer avec les intermédiaires et que le couple s’échangeait des e-mails cryptiques et cryptés. ‘Il était une fois, un Pops qui cherchait des truffes dans la forêt’, s’intitule par exemple l’un des e-mails envoyés par Darina Windsor. Sous ce titre se cachaient en réalité des informations confidentielles concernant Onyx Pharmaceuticals… Onyx a été racheté par Amgen en 2013 pour la somme de 8,5 milliards de dollars.

Les charges retenues contre Benjamin Taylor et Darina Windsor font partie d’une vaste enquête fédérale américaine sur des investisseurs originaires d’Europe et du Moyen-Orient. Ceux-ci auraient amassés des dizaines de millions de dollars en effectuant des transactions avant que des accords entre entreprises ne soient divulgués.

Lire plus
Marchés