Marchés:
Chargement en cours…

LUNDI 26 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

6.000 touristes attaquent le gouvernement autrichien suite à leur séjour dans une station de ski

Logo Business AM
Crise du coronavirus

24/09/2020 | Ewa Kuczynski | 5 min de lecture

Station de ski de Ischgl en Autriche. Crédit: Alexander Sinn/ Unsplach

Un groupe de protection des consommateurs a déclaré mercredi poursuivre le gouvernement autrichien. D’après lui, le pays aurait minimisé l’ampleur de l’épidémie dans la station de ski alpine luxueuse d’Ischgl, ce qui aurait contribué à la propagation du virus dans plusieurs pays d’Europe et donné lieu à des milliers de nouvelles contaminations au Covid-19. 

Le président de l’Association de protection des consommateurs, Pete Kolba, a déclaré introduire une plainte collective au tribunal. Derrière cette affaire, des milliers de touristes: tous auraient contracté le virus juste après leur séjour dans la station de ski, en mars dernier, avant de rentrer chez eux.

La station de ski d’Ischgl est en effet à ce jour considérée comme l’un des plus gros facteurs de propagation de l’épidémie au sein du pays. Les avocats des plaignants affirment que si les touristes avaient été avertis, ‘ils ne seraient pas venus en Autriche’, rapporte la BBC.

Et les chiffres parlent d’eux-mêmes… Les avocats ont à ce jour recensé pas moins de 6.170 personnes dans 45 pays. Toutes affirment avoir été infectées pendant leur séjour à Ischgl. Pas moins de 28 personnes seraient également décédées après leur passage dans la station alpine.

Un impact minimisé?

Le premier cas de coronavirus dans la station a été détecté le 7 mars, alors que l’Autriche avait déjà enregistré son premier cas 11 jours plus tôt, et que l’Islande (réputée pour sa très bonne gestion de la crise) avait identifié et localisé ses premiers cas importés… dans la station de ski. La fermeture de la station n’a été officialisée par le Chancelier autrichien Sebastian Kurz que le 13 mars. L’impact aurait-il été minimisé?

Des milliers de skieurs se sont en effet rendus dans la station entre janvier et mars pour dévaler les pistes, fréquenter les bars et les clubs avant de rentrer chez eux, cela sans le moindre contrôle de la part des autorités autrichiennes.

100.000€ de dommages et intérêts par personne

Les plaignants, qui estiment que les autorités autrichiennes ont priorisé l’économie du pays au détriment de leur santé et de leur sécurité, réclament des dommages-intérêts ( jusqu’à 100.000 € chacun).

Les responsables de la station contestent cette action en justice et affirment avoir réagi de manière adéquate.

Et pour la prochaine saison?

Le quotidien the Guardian déclare que près de 30% des commerces ont été anéantis à la suite de la quarantaine. Alors que les mesures ont été levées, reste à savoir si ces milliers de plaintes ne porteront pas préjudice à la réputation de la célèbre station de ski.

Il est impossible pour l’heure de dire si la station de ski rouvrira ses portes à la prochaine saison et si cette affaire ne dissuadera pas les touristes de se rendre à Ischgl ou ailleurs.

Une incertitude qui concerne toutes les stations de ski. Aux États-Unis, il est déjà prévu par endroit de limiter le nombre de skieurs. Le port du masque sera aussi obligatoire. En France, un protocole a déjà été mis sur papier par l’association France-Montagnes, avec une série de recommandations. Le but est d’éviter à tout prix la fermeture des stations.

Source: Forbes


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    42.983.766
  • Nombre
    de décès
    1.153.553
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    321.031
  • Nombre
    de décès
    10.810
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour