Des experts allemands jugent le Cybertruck de Tesla ‘trop dangereux pour l’Europe’

Bien que le Cybertruck ne soit pas près d’arriver en Europe, les experts automobiles expriment déjà quelques réserves. ‘Le concept de base contredit la philosophie de sécurité européenne commune’, estiment-ils.

En novembre dernier, le CEO de Tesla, Elon Musk, a dévoilé son premier pick-up électrique. La présentation du bolide ne s’est pas bien déroulée, mais cela n’a pas arrêté les fans. Après quelques jours seulement, le constructeur américain avait déjà enregistré quelque 150.000 commandes.

Mais plusieurs experts automobiles remettent en question la conception du Cybertruck. Ils soulignent les différences de philosophie de sécurité entre l’Europe et les États-Unis. Alors que les constructeurs automobiles américains ont un certain contrôle sur le côté technique, leurs collègues européens doivent se conformer à 50 à 60 réglementations.

Aux États-Unis, le Cybertruck – son nom dit tout – est considéré comme un ‘camion’ ou un camion léger. Ces véhicules sont donc exemptés d’un certain nombre de règles de sécurité pour les occupants. ‘Les passagers se sentent en sécurité, mais ils ne le sont pas’, explique Stefan Teller du Technischer Überwachungsverein (TÜV). Il s’agit de l’institut allemand de sécurité et d’essai.

Trop rigide

Et ce n’est pas tout. Stefan Teller fait également référence aux matériaux de construction du Cybertruck. ‘En Europe, l’avant du véhicule ne doit pas être ‘rigide’. Le pare-chocs et le capot doivent pouvoir absorber l’énergie pour protéger les victimes d’un accident. En cas de collision, presque rien ne se déforme, entraînant ainsi d’énormes transferts d’énergie’, explique l’expert allemand. Ces forces sont évidemment nocives pour les personnes touchées, mais aussi pour les passagers.

Le TÜV déclare donc que ‘des changements majeurs doivent encore être apportés à la structure de base’ avant que le Cybertruck ne reçoive l’agrément européen. Dans tous les cas, les premiers véhicules ne seront pas disponibles aux États-Unis avant 2021.

Plus
Lire plus...
Marchés