Démanteler Facebook ‘n’est pas une option’

facebook whatsapp instagram
Isopix

La séparation des filiales Instagram et WhatsApp de Facebook n’est pas une option possible pour sanctionner un pouvoir de marché trop important, ont argumenté les avocats du géant américain dans leur défense préliminaire.

Un rapport de la Chambre des représentants américaine est attendu ce mois-ci concernant Facebook. ‘Si les autorités optaient pour une scission entre Facebook, Instagram et WhatsApp, ce serait contraire à la loi’, affirment les avocats du réseau social dans une défense préliminaire que le Wall Street Journal a pu consulter.

‘Hors de question’

‘Un démantèlement de Facebook est hors de question’, entend-on du côté de Facebook, pour qui les différentes composantes du géant des réseaux sociaux sont tellement intégrées qu’un démantèlement coûterait des milliards et serait de surcroit plus dangereux pour les utilisateurs.

En outre, une telle mesure ferait plus de mal que de bien aux consommateurs. Selon le Wall Street Journal, le document contiendrait également peu de références juridiques ou de langage technique, dans le but d’essayer de mieux influencer les politiciens et les consommateurs.

L’argument de Facebook est ‘étonnamment faible’, estime Tim Wu. Dans le passé, ce professeur de droit à la Columbia Law School a travaillé pour le chien de garde des consommateurs FTC (Federal Trade Commission) et a fait pression pour un démantèlement de Facebook. Selon lui, le raisonnement selon lequel l’entreprise serait ‘difficile à diviser’ a peu de poids juridique.

Rétroactivité

Cela fait un moment déjà que Facebook relie les espaces de discussion de Facebook, Instagram et WhatsApp. Le mois dernier, l’entreprise a annoncé que les utilisateurs d’Instagram et de Facebook pourraient discuter entre eux. La façon  dont WhatsApp sera connecté n’est pas encore claire.

Dans le document, les avocats de Facebook déclarent également que si le monde politique devait examiner de manière rétroactive les rachats d’Instagram et de WhatsApp, cela influencerait la volonté du monde des affaires de procéder à des rachats.

Lire aussi: